Amazon retire une peluche connectée de la vente à cause de failles de sécurité

Sécurité

Par Kesso le

Les peluches connectées CloudPets ont été retirées de la vente sur Amazon. Plusieurs associations ont alerté la plateforme sur des vulnérabilités informatiques.

La particularité de ces peluches de CloudPets est qu’elles peuvent se connecter à Internet et par Bluetooth à une application mobile. Elles permettent de jouer, chanter en famille et laisser des messages vocaux à son enfant. Amazon a dû retirer ces peluches de la vente. Elles présentent en effet de nombreuses failles de sécurité. Celles-ci remettent en cause la vie privée des enfants et de leurs parents. Des chercheurs américains avaient révélé ces failles l’année dernière. Plusieurs experts en sécurité informatique avaient en effet réussi à accéder à la base de données de CloudPets. Celle-ci contenait plus de 2,1 millions de messages vocaux produits par les 821 000 membres enregistrés. Le plus surprenant, c’est qu’elle n’était pas sécurisée par un mot de passe ou un pare-feu.   

Comme le rappelle Numerama, les ventes ont cessé à cause de trois grandes faiblesses. La mauvaise sécurité générale permet à une tierce personne d’accéder à des données. Il est aussi possible d’espionner à bonne distance via Bluetooth pour enregistrer de l’audio ou envoyer des messages vocaux. Enfin, il y a un risque de hameçonnage avec le site d’installation de CloudPets qui a été mis en vente par le fabricant. Des personnes mal intentionnées pourraient donc le récupérer.

Un retrait des produits seulement aux États-Unis

L’Electronic Frontier Foundation, ONG de protection des libertés sur Internet a demandé le retrait des produits dans une lettre envoyée à Amazon. Elle a aussi été envoyée à Target et Walmart. Le jeudi 7 juin dernier, les jouets pouvaient toujours être commandés en France, en Espagne et en Italie avec ce lien. Les références CloudPets semblent avoir disparu du site Amazon en France aujourd’hui. Il est cependant encore possible de se les faire livrer via la plateforme britannique.

Source: Numerama