Netflix : La série Castlevania va rempiler pour une troisième saison

Série

Par Henri le

Il y a moins d’un an, Netflix annonçait l’arrivée d’une série animée basée sur l’univers de Castlevania. La firme croit visiblement en son show, comme le prouve cette nouvelle décision.

Voilà une nouvelle qui devrait faire plaisir aux amateurs de la célèbre saga Castlevania. La série disponible depuis juillet dernier sur la plateforme de SVoD vient en effet d’être renouvelée pour une troisième saison, alors même que la seconde n’est pas encore sortie !

Inspirée de Castlevania III, cette série réalisée par Sam Deats et scénarisée par Warren Ellis met en scène la vengeance de Dracula sur la Valachie, après le meurtre de sa femme. Il est vite confronté à Trevor Belmont, Sypha et Alucard, qui vont tout tenter pour arrêter le massacre du célèbre vampire.

Si les quatre épisodes qui composaient la première saison étaient plutôt moyens, Netflix avait rapidement commandé une seconde saison, qui ne devrait pas tarder à arriver chez nous. Ces huit épisodes devraient permettre d’étoffer l’histoire et de permettre au trio de livrer un combat digne de ce nom.

La troisième saison a été confirmée par l’acteur Richard Armitage, qui s’est récemment confié à Digital Spy :

« Nous sommes sur le point d’en enregistrer une troisième. La seconde saison n’est pas encore sortie, mais nous allons en faire une troisième »

Une décision qui n’est pas étonnante étant donné les très bonnes audiences qu’elle a déjà réalisées. Netflix a donc eu du flair.

5 réponses à “Netflix : La série Castlevania va rempiler pour une troisième saison”

  1. Je n’avais pas spécialement trouver la première "moyenne".  Elle à pas mal de défaut, mais l’ambiance ressentie en la regardant est bien plus grande que beaucoup d’autres séries du genre.

  2. Première saison, moyenne? Elle instiguait au contraire un excellent climat, fait de violence, de crasse et de fanatisme ! Sans compter le protagoniste, exemple type de l’anti-héros.

    Son seul vrai défaut c’était qu’elle faisait plutôt "bande-annonce d’une heure et demie" que véritable première saison.

  3. Animation digne d’un dessin animé européen des années 90, décors hideux et vides (mais une ambiance intéressante dans la première moitié du premier épisode et sur la fin du dernier), le voice cast (VO) a l’air de tenir une bonne grosse gueule de bois et le tout peut tenir dans un trailer. Il va déjà falloir que la saison 2 fasse très fort pour gommer ces gros défauts avant de penser à une troisième (en même temps, en l’état, ça ne doit pas couter trop cher à produire).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *