E3 2018 : Les bandes-annonces qu’il ne fallait pas rater

Jeux-Video

Par Henri le

L’E3 bat son plein, mais une bonne majorité des bandes-annonces est déjà sortie. Voici une sélection des plus marquantes du salon.

Trailer, teaser, bande-annonce, la grand-messe du jeu vidéo est l’occasion pour les éditeurs de faire saliver leurs fans. Et même si une partie des extraits vidéo présents dans notre sélection ne montrent pas de gameplay, ils annoncent la couleur. Regardons ensemble les plus marquants.

Last of Us Part II

Il était attendu au tournant, et il a une nouvelle fois convaincu. En un peu plus de dix minutes, The Last of Us Part II nous a réenvoûté. Ce mélange de cut-scene et de gameplay laisse entrevoir des graphismes magnifiques, mais surtout une narration fantastique. Après un premier épisode parfaitement maîtrisé, le studio américain nous promet notre lot de sueurs froides et de pincements au cœur.

Ellie a bien grandi et a surtout appris à se défendre seule, comme le prouve son habileté au corps à corps. Les phases de combat impressionnent d’ailleurs par leur fluidité et leur réalisme. On peut s’attendre à une maniabilité plus ou moins similaire même si on imagine que Naughty Dog nous a réservé quelques surprises. La date de sortie n’a pas été communiquée, mais ce serait mentir de dire que nous ne sommes pas très impatients.

 

Death Stranding

Cryptique. C’est le mot qui décrit le mieux le dernier trailer de Death Stranding, le prochain jeu d’Hideo Kojima. On y aperçoit Sam, le protagoniste principal incarné par Norman Reedus, déambuler sac sur le dos dans des paysages sauvages superbes, mais bien vides. Il porte une combinaison lui permettant de se protéger du Timefall, une pluie qui fait vieillir tout ce qu’elle touche. Alors qu’il semble suivi par une menace invisible, il est secouru par un personnage joué par l’actrice française Lea Seydoux, tandis que Linda Wagner apparait à la toute fin. L’occasion de constater que le japonais s’est encore une fois beaucoup inspiré du 7e art.

Il reste bien difficile de se faire une idée du gameplay, mais cela semble voulu par Kojima même si un scénario se profile. La date de sortie est encore inconnue. On peut donc s’attendre à d’autres trailers bien perchés dans ce genre.

 

Beyond Good and Evil 2

Elle ne contient certes pas une seconde de gameplay, mais la bande-annonce de Beyond Good and Evil 2 est probablement la plus belle du salon ! L’un des projets les plus attendus d’Ubisoft nous en a encore mis plein la vue grâce à un trailer splendide. L’occasion de retrouver la direction artistique si originale du premier opus, mais remise au gout du jour.

On y aperçoit Pey’J et son équipage de joyeux drilles en prise avec un vaisseau beaucoup plus puissant qu’eux. Quelle ne fut pas notre surprise à la découverte de son commandant ! Hélas, aucune date de sortie n’a encore été communiquée.

 

Doom Eternal

Deux ans après avoir ravi les fans de FPS bien nerveux, DOOM revient. Cet opus, nommé Doom Eternal, semble rester dans la lignée du précédent. Au programme, apocalypse totale, bestiaire gigantesque et coup de chevrotine dans les entrailles. Une formule éprouvée, mais efficace. Il faudra attendre la QuakeCon, le 10 aout 2018, pour en savoir plus.

 

Noita

Il n’y a pas que les grosses productions dans la vie, et Noita nous le prouve avec brio. Ce rogue-like développé par les trois Finlandais de Nolla Games s’annonce particulièrement novateur. Sa particularité ? Chacun des pixels est régi par les lois de la physique. L’intérêt ? Permettre au joueur de détruire et remodeler l’environnement à sa guise, en créant des ponts de fortune ou en mettant en place des pièges mesquins.

Pour ce faire, notre héros dispose de tout un arsenal d’armes et de pouvoirs magiques réjouissant. Il faudra bien ça pour affronter le monde généré procéduralement qui s’affiche devant nous. Le jeu est prévu pour 2019 sans plus de précision. Surprise en vue ?

 

Ghost of Tshushima

Les développeurs de la saga InFamous et surtout de Sly Raccoon ont impressionné les spectateurs avec le nouveau trailer de Ghost of Tsushima. Et il y avait de quoi ! Ces neuf minutes de gameplay ont permis de constater la beauté graphique du titre, qui place la barre très haut. On y incarnera Jin Sakai, un ronin tentant de défendre l’île de Tsushima de l’invasion mongole, en 1274.

Le soft alterne entre phases d’action et d’infiltration dans un univers open world saisissant de beauté. Comme on peut le constater, le joueur pourra utiliser un mode Ralenti afin de déclencher des coups puissants. D’autres armes que le katana seront disponibles au fur et à mesure. Bonne nouvelle : le jeu sera entièrement doublé en anglais, mais aussi en japonais. Une nouvelle IP qui donne envie même si aucune date de sortie n’a été donnée.

 

Fallout 76

C’est au son de Take Me Home, Country Roads que Fallout 76 s’est une nouvelle fois dévoilé au public. La suite de la saga devrait apporter son lot de nouveautés, quitte a froisser les fans de la première heure. Toujours situé dans un environnement post-apo, le jeu est cette fois-ci pensé pour être pratiqué en multijoueur bien que le mode solo soit toujours disponible. La carte s’est considérablement agrandie et permettra de se balader dans une Virginie occidentale particulièrement mal famée. On a hâte de poser les mains dessus le 14 novembre prochain.

 

Halo Infinite

Microsoft a évidemment choisi Halo pour ouvrir sa conférence. Prénommé Infinite, ce nouvel opus n’a pas eu droit à une séquence de gameplay, mais son trailer a semble-t-il marqué la foule. On ne sait pas grand-chose du jeu, mais Microsoft a précisé qu’il s’agirait de la plus épique des aventures de Master Chief. Rien que ça.

 

Forza Horizon 4

La firme de Redmond ne s’est pas arrêtée sur sa lancée puisqu’elle a également présenté Forza Horizon 4. Attendu au tournant par les amateurs de belles cylindrées, le studio s’est fendu d’une bande-annonce qui donne bien envie. On peut y admirer différents modèles d’époque, mais aussi des motos, se tirant joyeusement la bourre sur des circuits très variés. Ça donne envie de passer la seconde dès le 2 octobre prochain.

 

Sable

Sable est un des jeux indépendants qui nous a le plus tapé dans l’œil. Il faut dire que sa direction artistique, qui fait indubitablement penser à l’univers de Moebius, est particulièrement travaillée. On ne sait pas encore beaucoup de choses en ce qui concerne le gameplay, mais on peut s’attendre à un ersatz de Journey, ce qui est loin d’être une insulte.

La jeune Sable erre dans un monde désertique à la découverte d’elle-même. Son voyage initiatique dans ces étendues sauvages peut s’effectuer à pied ou en hoverboard. Le Studio Shedwords assure qu’il n’y aura pas de phases de combat… Et on s’en serait un peu douté ! On peut donc s’attendre à une expérience paisible et poétique.

 

Resident Evil 2

Vingt ans après la sortie de l’épisode original, Resident Evil 2 a droit à son reboot. Fini les angles cinématographiques, la caméra statique et les tirs à l’aveuglette, le gameplay s’inspire clairement de ce qui est fait depuis Resident Evil 4.

On devrait donc se retrouver avec un titre nettement plus porté sur l’action. Mais il semblerait que les développeurs aient eu à cœur de nous effrayer en créant une atmosphère particulièrement glauque. On a quand même hâte d’enfiler le costume du jeune Leon Kennedy pour apprécier ça de nous-mêmes. Le titre sortira le 25 janvier 2019.

 

Devil May Cry 5

Capcom en a également profité pour révéler des images du prochain Devil May Cry 5. Le célèbre beat them all revient avec une partie de la recette qui a fait son succès : Des combats ultra-nerveux mêlant combat à l’épée et armes à feu dans un univers démoniaque bien sombre. Il sera cette fois-ci possible d’incarner trois personnages et donc autant de styles de combats différents. Le moteur RE Engine promet de beaux effets de lumière et des joutes en 60 fps. Ça va trancher comme dans du Boursin.

 

Sekiro : Shadows Die Twice

Le nouveau jeu de From Software était lui aussi de la partie. Les créateurs de Dark Souls et Bloodborne nous transportent cette fois-ci dans un Japon féodal peuplé par de nombreux démons. On y incarnera une sorte de samouraï au bras de squelette bien décidé à en découdre avec ceux qui se mettront sur son chemin. L’ensemble a l’air un tantinet moins « rigide » que ses prédécesseurs, mais la présence de boss gigantesques nous rassure : on devrait mourir souvent. Il faudra néanmoins prendre son mal en patience puisque le titre est prévu pour début 2019.

 

Tunic

Avec son design géométrique et son gameplay rappelant les anciens Zelda, Tunic nous a tapé dans l’œil. Ce petit jeu déjà annoncé lors du PC Gaming Show 2017 se présente comme une aventure en vue isométrique particulièrement poétique. On y incarnera un petit renard armé d’une épée dans un monde chatoyant, mais pas exempt de danger. Il devrait débarquer à l’horizon 2019.

 

Cyberpunk 2077

Le futur titre de CD Projekt Red s’est rappelé à nous de la meilleure des manières. Pas de gameplay certes, mais un trailer particulièrement bien mis en scène pour ce RPG narratif en solo. On y découvre le personnage principal, évoluant dans Night City, une ville futuriste, gangrenée par des trafics en tout genre.

L’atmosphère semble un peu moins sombre que celle de The Witcher, mais on imagine que le studio polonais nous réserve encore de grosses surprises. Aucune date de sortie n’a été communiquée.

 

Sea of Solitude

Après Unravel, c’est au tour de Sea of Solitude de rejoindre la liste des jeux indépendants EA Originals. L’occasion de découvrir un titre singulier doté d’une direction artistique très originale.

Le titre développé par Jo-Mei Games nous glissera dans la peau de Kay, un jeune homme transformé en monstre, qui tentera de comprendre le sort qui le touche en voguant sur la mer de la solitude. Prévu pour début 2019, le jeu fait office de parenthèse poétique au milieu de nombreux titres plutôt violent. On ne va pas s’en plaindre.

 

Anthem

Le nouveau projet du studio BioWare était attendu, et le trailer présenté a permis d’en voir un peu plus. Si les inspirations sont nombreuses, notamment Destiny, Gears of War ou même Mass Effect, on a encore du mal à se faire une idée précise de l’univers.

Cet action-RPG coopératif propose d’incarner les Freelancers, des humains protégés par une armure futuriste face à une nature très sauvage. Disponible le 22 février sur PlayStation 4, Xbox One et PC, le titre doit encore faire ses preuves.