Les créateurs de 007 Goldeneye sur Nintendo 64 le confirment : jouer avec Oddjob, c’était « tricher »

Jeux-Video

Par Henri le

Sortie en 1997, 007 Goldeneye s’est rapidement imposé comme le FPS mythique de la Nintendo 64. Ses créateurs ont évoqué avec nostalgie son développement.

Si vous avez joué dans les années 90, et que vous aviez des frères, sœurs, cousins, copains ou animaux domestiques à disposition, vous devez connaitre 007 Goldeneye. Ce FPS développé par Rare et Ultimate Play the Game a marqué l’histoire de la Nintendo 64, en devenant un des jeux phares de la machine notamment grâce à son excellent mode multijoueur.

Dans une longue interview accordée au Mel Magazine, le programmeur Mark Edmond et le lead environment artist Karl Hilton se sont épanchés sur la genèse et certains secrets du jeu. On y apprend par exemple que le titre n’a jamais été pensé comme l’expérience multijoueur qu’il est devenu par la suite, et qu’ils ont même travaillé un temps dessus sans le dire à Nintendo. On comprend donc pourquoi le solo était aussi soigné.

C’était plus sur une liste de souhaits qu’autre chose, pas quelque chose qu’il fallait impérativement avoir dans le jeu.

Les deux compères lâchent surtout une bombe pour les fans. Jouer avec Oddjob s’apparentait effectivement à de la triche.

C’est complètement de la triche de jouer avec Oddjob ! même dans le mode « slappers only ! »

Même si les joueurs avides s’en doutaient, sa petite stature lui conférait un vrai avantage. La visée automatique plaçait en effet le viseur juste au-dessus de sa tête alors qu’elle permettait de toucher les autres joueurs dans le torse ou la tête.

Les développeurs ne s’en cachent pas et expliquent même qu’ils n’ont pas corrigé ce bug de façon délibéré.

On s’est tous dit que c’était un peu de la triche lorsque l’on a testé Oddjob. […] On aurait pu faire quelque chose pour stopper cela, mais pourquoi ne pas laisser les joueurs décider de leurs propres règles ?

Voilà qui met fin à un débat houleux.