Times Newer Roman: la nouvelle police de caractère qui allonge artificiellement votre dissert’

Sur le web

Par Anne Cagan le

Cette police de caractère ressemble beaucoup au traditionnel Times New Roman mais ses lettres sont un poil plus larges.

Élargir les marges, augmenter l’interlignage… la plupart de ceux qui ont déjà eu une dissertation à rendre ont déjà eu recours à ces procédés. Avec sa police Times Newer Roman, la société MSCHF vient cependant d’inventer un nouveau subterfuge pour duper les relecteurs. Cette nouvelle police de caractère ressemble en effet beaucoup au traditionnel Times New Roman. Mais chacune de ses lettres à été subtilement retravaillée de manière à être 5 à 10 % plus large.

13% de mots en moins

Résultat: les pages du devoir se remplissent plus vite ! D’après ses concepteurs, un document de 15 pages ( interlignes simples, taille 12 points) contient 6 680 mots avec la police Times New Roman contre 5 833 sur le Times Newer Roman. Comme le fait remarquer l’équipe, cela fait 13% de mots en moins. Et quand on manque d’inspiration, ce n’est pas rien.

The Verge rappelle toutefois avec raison que l’astuce ne fonctionnera que dans certains cas. Si vous rendez votre copie imprimée ou en PDF pas de problème. En revanche, si vous l’envoyez sur un document Word, il y a des chances que cela ne fonctionne pas sur l’ordinateur de votre professeur (à moins qu’il n’utilise lui même cette police). Et bien sûr, cela ne vous sera d’aucune aide si votre professeur vous a imposé un total de mots précis.