Tesla installe une Gigafactory à Shanghai

Automobile

Par Olivier le

De manière très très schématique, on peut dire que les voitures de Tesla sont des piles montées sur roues ! Les batteries, c’est le nerf de la guerre pour le constructeur automobile américain.

C’est pourquoi Tesla doit construire des usines de production de batteries, des Gigafactory dans le langage du groupe d’Elon Musk. Depuis juin 2017, le constructeur a identifié Shanghai comme lieu de prédilection pour la construction de la première ligne de production en dehors des États-Unis. Ce projet avance bien : Tesla y a en effet acheté un lopin de terre d’une taille de 86 hectares.

Piles chinoises

L’acquisition a été confirmée par l’entreprise sur les réseaux sociaux chinois, sans toutefois confirmer le prix du terrain. Selon Reuters, il en aurait coûté un peu plus de 140 millions de dollars. Cet achat fait suite à un accord scellé en juillet par les autorités et Tesla, qui avait annoncé son intention d’accélérer ses projets pour le développement du site.

L’accord de cet été portait également sur la création d’une usine de production de véhicules : Tesla veut atteindre une vitesse de croisière de 500.000 voitures fabriquées sur place chaque année.

Le constructeur se doit de faire vite s’il souhaite s’imposer dans l’immense marché chinois. Les importations de ses véhicules sont taxés de 40%, contre 15% pour les voitures concurrentes. Avec la Gigafactory de Shanghai, Tesla espère baisser les coûts d’un tiers, ce qui lui permettra de mettre un pied dans un pays où le secteur des véhicules électriques est en pleine expansion (les ventes sont en hausse de 81,1% depuis le début de l’année, avec 721.000 unités écoulées).

Source: Reuters