Overwatch, Diablo, WoW : Ce qu’il faut retenir de la BlizzCon 2018

Jeux-Video

Par Jules le

Comme presque chaque année depuis 2005 (impasse a été faite en 2006 et 2012), Blizzard a organisé sa grand-messe, à savoir la BlizzCon 2018. Et l’éditeur américain n’a pas été avare en annonces.  

Le 2 et 3 novembre dernier, la commune d’Anaheim près de Los Angeles (Californie) a accueilli l’édition 2018 de la BlizzCon. Deux jours durant lesquels les fans desproductions Blizzard ont pu se retrouver entre eux, et découvrir les futurs projets de l’éditeur américain concernant ses licences.

Warcraft un jour, Warcraft toujours

Étant la figure de proue du catalogue de l’éditeur, World of Warcraft a une fois encore bénéficié des petits soins de Tonton Blibli. Alors que le MMORPG qui souffle ses 14 bougies cette année a bénéficié d’une nouvelle extension l’été dernier, Blizzard a tenu à profiter de la BlizzCon pour présenter l’imposante mise à jour 8.1. Cette dernière apporte dans ses valises un nouveau raid, de nouvelles zones d’exploration, une flopée de quêtes et un nouveau front de guerre.

 

Les amateurs de RTS à l’ancienne ont été également servis, puisque Blizzard a annoncé la sortie en 2019 de Warcraft 3 : Reforged, un remake du jeu de stratégie sortie en 2002 (16 ans déjà…).

Les vieux de la vieille qui n’ont que faire de toutes les extensions de WoW pourront bientôt retrouver l’expérience d’origine grâce à World of Warcraft Classic. Ce titre qui proposera le jeu tel qu’il était en 2004 bénéficie de quelques ajustements techniques, à l’instar de la gestion de nouvelles résolutions d’écran (21 : 9).

Quand Diablo rencontre le mobile

Évidemment, il n’y en avait pas que pour le vénérable World of Warcraft. Le p’tit jeune qu’est Overwatch a profité de l’évènement pour présenter son nouveau personnage, Ashes. Les amateurs de lore et de films d’animation ont eu le droit à un court-métrage sur le brave McCree.

Au passage, sachez que la drogue dure Hearstone bénéficiera dès le 4 décembre prochain d’une nouvelle extension Les Jeux de Rastakhan. Au programme : 135 cartes supplémentaires et des ajustements de gameplay.

Pour boucler son ballet d’annonces, Blizzard a choisi de présenter au monde Diablo Immortal. Calmez-vous, il ne s’agit pas de Diablo 4 mais d’un hack n’slash mobile dont l’intrigue se déroule entre le deuxième et troisième opus de la licence. Les joueurs pourront parcourir 15 environnements du monde de Sanctuaire, aux commandes de six classes différentes. Un jeu qui ne verra pas le jour avant 2019.