La NASA décrit son voyage vers Mars

Espace

Par Olivier le

La NASA est, depuis 60 ans, une véritable usine à fabriquer du rêve. Malgré le tumulte de l’histoire, l’agence spatiale américaine fait toujours briller les étoiles dans les yeux des astronautes amateurs.

L’agence fête cette année ses 60 ans. Un âge vénérable certes, mais qui n’interdit pas d’avoir encore des projets. La prochaine étape que veut franchir la NASA, c’est… Mars ! Avec un premier arrêt sur la Lune.

Première étape : la Lune

La feuille de route est connue : plutôt que de décoller de la Terre vers la planète rouge, mieux vaut d’abord faire une halte sur notre satellite. Il s’agit en effet d’éviter d’emporter dans la fusée l’énorme volume de combustible nécessaire au voyage entre la Terre et Mars. Partir de la Lune a, dans ce contexte, bien plus de sens.

C’est du moins ce que décrit l’agence dans une vidéo partagée récemment pour fêter son anniversaire. La NASA rappelle quelques uns de ses chapitres les plus glorieux, et elle évoque surtout ses ambitions pour l’avenir de « l’exploration [spatiale] américaine » : retourner sur la Lune… pour y rester. Et en faire la base arrière pour filer vers Mars.

La NASA est prête pour ce nouveau grand voyage, les infrastructures sont d’ailleurs en phase de construction actuellement. « Ce n’est pas une question de drapeau ou d’empreintes », assure l’agence : ce projet a été pensé pour la « science durable » et faire avancer l’esprit humain.

L’exploration spatiale n’est pas morte et enterrée, loin de là : la NASA et d’autres agences ne cessent d’envoyer des satellites et des robots par delà les frontières connues. Mais visiblement, la NASA veut (re)faire une place à l’homme.