CS : Go devient entièrement free-to-play et… Oh ça alors, un mode battle royale !

Jeux-Video

Par Jules le

Valve avait déjà préparé le terrain trois mois plus tôt en annonçant une version gratuite de Counter-Strike : Global Offensive disponible uniquement hors-ligne. Cette nuit, à l’occasion des Game Awards, la donne a changé. Non seulement le studio de Gabe Newell a fait savoir que CS : GO serait désormais intégralement free-to-play, mais il a aussi intégré un petit mode battle royale de derrière les fagots baptisé Danger Zone.  

On pensait Valve trop occupé à se vautrer comme un cochon dans la mer de billets verts que lui rapporte Steam pour participer à la frénésie du battle royale qui s’est emparée de l’industrie depuis maintenant 2 ans. Mais l’air de rien, le studio américain s’est quand même laissé séduire par la dernière lubie des joueurs, certes tardivement comme à chaque fois.

Valve a donc décidé de produire son propre battle royale. Mais plutôt que d’en faire un stand-alone, la firme de Bellevue a préféré s’appuyer sur le succès de Counter-Strike : Global Offensive et d’en faire un simple mode de jeu pour son FPS compétitif.

Kenny Loggins will be pleased

Le mode Danger Zone permettra à 16 ou 18 joueurs de se battre sur une carte dédiée flambant neuve. Côté équipement, on retrouve tout le matériel proposé depuis le lancement du jeu, ainsi que quelques petites nouveautés comme les charges de C4.

Comme pour un battle royale classique, vous devrez récupérer çà et là pièces d’armures et accessoires pour vos armes, dans l’espoir d’être le dernier survivant de ce joyeux bazar. Vous pouvez également vous allier à deux autres joueurs pour tenter de remporter la victoire en équipe. Cerise sur le gâteau, ce mode est jouable dès à présent sur les serveurs officiels de CS : Go.

L’autre annonce de Valve est elle moins surprenante, mais tout aussi bienvenue. Le studio de Tonton Newell a décidé de sauter le pas et de rendre CS : Go entièrement gratuit, et non plus seulement le mode hors-ligne. Une décision qu’avait déjà prise Valve en 2011 pour Team Fortress 2.

 

Source: Valve