Sur Netflix, 20% du contenu pourraient disparaître dans les prochains mois

Business

Par Alvin Etafe le

Netflix va avoir du pain sur la planche s’il veut rester leader de la SVoD. Explications.

Netflix, créé par Reed Hastings, a dans son catalogue un nombre incalculable de programmes. Cependant, le groupe américain pourrait voir sa puissance de frappe diminuer à l’avenir à mesure que la concurrence se développe.

D’après une étude du cabinet Ampere Analysis, citée par Les Echos, 20 % des contenus de Netflix  appartiennent à des groupes extérieurs qui ont un service concurrent ou l’intention d’en lancer un. Les premières répercussions de cette situation se sont d’ailleurs déjà faites sentir avec la disparition de certaines productions Marvel, qui devraient en toute logique intégrer la plateforme de Disney, Disney+. Disney a prévu de retirer à terme également ses productions Lucasfilm et Pixar de Netflix.

Des groupes tels que AT & T-Time Warner (Warners Bros, HBO) ou Comcast (Sky, NBC Universal, Hulu)  pourraient grignoter du terrain sur le secteur de la SVoD. C’est bien sûr aussi le cas d’Apple et d’Amazon. Pour gagner la bataille, Netflix a prévu d’augmenter les montants investis dans les contenus (12 milliards prévus en 2019 contre 8 en 2018) en consacrant une part toujours plus importante de ces sommes à ses productions originales.