620 millions d’euros pour la fibre dans 17 territoires

Sur le web

Par Olivier le

Fibrer la France, c’est une gageure… mais à force d’investissements privés et publics, les choses avancent. À la veille de Noël, le gouvernement a ainsi mis 620 millions d’euros sur la table.

Cet engagement annoncé par le Premier ministre Edouard Philippe vise à épauler 17 départements et territoires dans leur déploiement de réseaux de fibre optique. Parmi les principaux bénéficiaires, on trouve l’Ain avec un soutien de plus de 74 millions d’euros, la région Nord-Pas-de-Calais avec près de 73 millions, l’Auvergne avec une enveloppe de 68 millions d’euros, ou encore le Grand Est avec 62 millions. La Guyane est également concernée avec une aide d’1,3 million.

Zones peu denses

Ces territoires, qui recouvrent plus d’un quart de la population, ont une caractéristique commune, celle de compter des zones peu denses qui intéressent moins les opérateurs privés. C’est pourquoi l’État et les collectivités locales ont mis en œuvre les Réseaux d’initiative publique (RIP) au sein du plan France Très Haut Débit. L’investissement initial des pouvoirs publics peut s’accompagner du support des fournisseurs d’accès s’ils le souhaitent.

Le gouvernement entend généraliser le haut débit en France dès 2020, et le très haut débit à l’horizon 2022. En cinq ans, le montant des investissements de l’État va se monter à 3,3 milliards d’euros. En un an, 3 millions de locaux ont été rendus raccordables à la fibre optique ; en tout, on dénombre 19,6 millions de foyers éligibles à une offre très haut débit.

Cette couverture fibre est essentielle pour les territoires concernés. La connexion très haut débit est un atout de poids afin d’attirer des entreprises et de nouveaux ménages. En parallèle de cet effort, les opérateurs et le gouvernement travaillent aussi sur le déploiement de la 4G.