Vente d’iPhone en berne : la baisse des prix du remplacement des batteries a joué

Apple

Par Anne Cagan le

Le PDG d’Apple s’attend à un chiffre d’affaire trimestriel 5 à 10 % plus bas que prévu.

Ce n’était pas arrivé depuis 2002. Apple a publié un avertissement sur résultats annonçant que ces derniers seraient moins bons que prévu au trimestre d’octobre à décembre. Le PDG Tim Cook a annoncé tabler sur un chiffre d’affaire de 84 milliards de dollars soit un montant 5 à 10 % plus bas que prévu initialement.

Réparer plutôt qu’acheter

Des chiffres décevants à imputer essentiellement à des ventes d’iPhone moins bonnes que prévu. Et le BatteryGate ne serait pas étranger à cette tendance. La politique d’Apple consistant à ralentir des iPhones aux batteries vieillissantes avait en effet été très critiquée et la firme à la pomme avait rapidement dû proposer à ses clients d’autres options. Pour faire amende honorable, elle avait notamment baissé le prix du remplacement des batteries. Une nouvelle grille de tarifs et des débats qui ont visiblement poussé davantage de clients à faire changer ces dernières au lieu de craquer pour un iPhone plus récent. C’est en tout cas ce que pense le PDG d’Apple Tim Cook.

Le taux de renouvellement des batteries ne serait toutefois pas le seul facteur à l’origine des résultats des iPhone. Le PDG d’Apple pointe également “la faiblesse de l’économie dans un certain nombre de pays émergents” tels que la Chine, Taïwan ou Hong-Kong. La baisse des subventions des opérateurs télécoms et “l’augmentation des prix liée au dollar fort” joueraient également un rôle selon Tim Cook.

Les wearables se portent bien

Les autres catégories d’Apple se portent mieux notamment celles des services et celles des “wearables” (Apple Watch, AirPod) qui a augmenté de 50% en un an. L ‘iPhone reste cependant – et de loin- la catégorie la plus importante pour Apple : elle représente à l’heure actuelle 63% de ses revenus.