CES 2019 : Byton, la voiture électrique chinoise M-Byte aura un écran de 48 pouces !

Automobile

Par Corentin le

Pour rivaliser avec Tesla, Byton sort l’artillerie lourde. La M-Byte, le premier véhicule du constructeur attendu pour cette année aux environs de 40 000 euros, sera équipé d’un impressionnant écran de 48 pouces.

Byton est un nouveau constructeur chinois voulant marcher sur les plates-bandes de Tesla. C’est l’année dernière que la marque a fait sa première apparition publique et elle promet, tout comme Faraday Future ou Lucid, de créer la voiture du futur : électrique, autonome, connectée, et avec une nouvelle vision de l’espace intérieur.

Cinq écrans, de 7″ à 48″

Sur ce dernier point, les Byton semblent frapper un grand coup, à tel point qu’elles feraient passer les Tesla et leur écran vertical de 17″ pour une antiquité. Comment ? Avec une planche de bord accueillant un stupéfiant écran tactile de 48 pouces de diagonale, soit toute la largeur du pare-brise. Oui, vous avez bien lu, un large écran de la taille de 7 (grandes) tablettes côte-à-côte vient se loger entre la planche de bord et le pare-brise. Et Byton nous promet les services qui vont avec : la plateforme maison « Byton Life » permettra d’accéder à du contenu de divertissement en ligne, avec des films, des séries, de la musique… Et pour le contrôle, c’est l’assistant virtuel Amazon Alexa qui sera à bord pour pouvoir contrôler toutes les fonctions de la voix.

Et comme si cela n’était pas suffisant, l’intérieur de la voiture compte une panoplie de 5 écrans, dont un situé directement en plein milieu du volant, à moyeu fixe. On pourra aussi noter la présence de caméra posées à la surface de la planche de bord, installée dans la direction du conducteur pour s’assurer que celui-ci est bien concentré sur la conduite. Parce que oui, bien évidemment, les Byton seront équipées de la conduite autonome, ou du moins semi-autonome dans un premier temps (de niveau 3).

Trois modèles prévus, le premier dès cette année

Dans son calendrier, le constructeur prévoit de lancer trois modèles. Dans un premier temps, la M-Byte qui sera le modèle le plus accessible des trois sera commercialisée – vraisemblablement – dès cette année, avec un prix d’attaque à 45 000 dollars (soit 40 000 euros). Ensuite viendra le tour de la K-Byte, prévue pour 2021, ainsi qu’un troisième modèle au patronyme encore inconnu qui interviendra en 2023.

Le constructeur dispose d’un financement de 500 millions de dollars pour parvenir à se lancer, et a le soutien de géants de l’industrie tels que Bosch, Amazon, Faurecia et Baidu (le géant de l’internet chinois). L’entreprise compte plus de 1500 employés à l’heure actuelle et une centaine de véhicules de démonstration sont déjà assemblés, alors qu’une première concession devrait ouvrir ses portes dès la semaine prochaine à Shanghai.