Nvidia va abandonner la 3D Vision, et ne mettra plus à jour les drivers

Jeux-Video

Par Henri le

La 3D stéréoscopique a aussi tenté une incursion dans l’univers du gaming à l’initiative de Nvidia. Mais ce temps sera bientôt révolu.

La 3D a connu un regain d’intérêt énorme au début des années 2010, et de nombreux fabricants de téléviseurs ont proposé des modèles compatibles avec cette technologie. Nvidia leur a emboité le pas en présentant 3D Vision, un système qui permettait de jouer en 3D sur PC en utilisant des lunettes et un écran compatible.

Ces derniers étaient dotés d’un taux de rafraîchissement de 120 Hz, qui permettait de profiter de 60 FPS pour chaque œil. Un dispositif plutôt efficace même si le ticket d’entrée était trop onéreux. Une deuxième version avait même vu le jour, et proposait une luminosité accrue.

Dix ans plus tard, la technologie n’a pas vraiment convaincu, ni au cinéma ni chez les particuliers. La firme de Santa Clara vient en effet d’annoncer qu’elle allait mettre fin au support de cette technologie, tout en précisant qu’elle s’occuperait encore des mises à jour de sécurité jusqu’en 2020.

« Suite à la publication des derniers pilotes 418 d’avril 2019, les pilotes GeForce Game Ready ne prendront plus en charge le NVIDIA 3D Vision. L’équipe de support de NVIDIA continuera de traiter les failles pilotes critiques pour 3D Vision jusqu’à avril 2020. 3D Vision reste actif avec le driver 418. »

La 3D stéréoscopique s’en va, mais elle a malgré tout permis de mettre en avant les avantages des écrans à fort taux de rafraîchissement, sans même utiliser la technologie en question. Les gamers sont désormais beaucoup plus enclins à se procurer des dalles 144 Hz. Cela a donc permis de franchir un cap technologique peut-être plus rapidement que prévu.