J.K Rowling révèle (enfin) la nature de la relation entre Dumbledore et Grindelwald

Cinéma

Par Julie Hay le

C’est sans aucun doute l’un des personnages le plus énigmatique de la saga.  Dans un bonus du Blu-ray Les crimes de Grindelwald,  Digital Spy a déniché un extrait qui en révèle un peu plus sur le passé d’Albus Dumbledore.  

Les crimes de Grindelwald

Même Rita Skeeter, dans son œuvre biographique du grand sorcier, ne l’avait pas vu venir. En 2007 lors d’une lecture du dernier tome d’Harry Potter, JK Rowling avait confié des détails sur la vie de Dumbledore. Alors que sa relation avec Gellert Grindelwald était exploitée assez brièvement dans Les Reliques de la Mort, c’est l’autrice elle-même qui avait levé le voile sur la vie amoureuse du grand sorcier. Elle avait lors d’une lecture de l’ultime tome répondu, à un fan inquiet sur la vie amoureuse du sorcier, « Dumbledore est gay » suscitant par la même occasion les applaudissements de ses lecteurs. Le mentor d’ Harry Potter était tombé amoureux de son camarade de classe Gellert Grindelwald avant de l’affronter dans un grande bataille entre les bons et mauvais sorciers.

Les crimes de Grindelwald

“L’amour, c’était sa grande tragédie”

Après le second opus des Animaux Fantastiques, la relation entre Grindelwald et Dumbledore reste encore obscure. Amour à sens unique ou relation passionnelle, les 2 heures de film ne donnaient guère d’informations sur le passé des deux protagonistes. C’est dans un bonus du Blu-ray que Rowling apporte des précisions. “Leur relation était incroyablement intense. C’était passionné et c’était une relation d’amour.” Elle va plus loin en précisant la dimension sexuelle de leur liaison. Attention Spoiler sur Les Crimes de Grindelwald. Et si le pacte de sang entre les deux sorciers avait été fait sur l’oreiller ? Va-t-on voir les amants s’affronter dans l’épisode final de la saga ? Comme l’indiquent les livres, c’est en 1945 que Dumbledore sortira victorieux de l’affrontement avec Grindelwald, et la révélation sur leur romance pourrait bien jouer un rôle important. Les fans n’attendent qu’une chose, découvrir les personnages de Jude Law et Johnny Depp se partager l’écran que ce soit dans une bataille magistrale ou dans un moment de tendresse. Patience, le troisième volet est prévu pour novembre 2020. Ça laisse 2 ans aux fans pour décortiquer les 7 tomes à la recherche d’indices, Vie et Mensonge d’Albus Dumbledore n’étant malheureusement pas disponible dans les librairies moldues…

 

7 réponses à “J.K Rowling révèle (enfin) la nature de la relation entre Dumbledore et Grindelwald”

  1. Il n’y avait rien qui pouvait laisser penser ça dans les romans ….. ça ne sert à rien de faire ce genre de déclarations pour tenter de rendre la sage inclusive a posteriori.

  2. A vouloir rajouter des choses petit à petit sans que cela écris nul part dans les livres elle commence à me fatiguer…
    Je comprend qu’elle tente de faire cela pour rajouter de la profondeur mais c’est bon on est pas bête il était en couple pas besoin de dire que leurs relation était intense on s’en fiche pas mal…

  3. Il n’y avait pas besoin de rajouter ça. Il suffisait de préciser que macgonagan était un trans et ce serait passé crème. Les gens se seraient dit: »tiens, je m en doutais un peu ». Là Dumbledore c’est du forcing gay friendly insupportable. De toute façon, on ne peut pas dire que Rowling soit un grand écrivain, elle naviguait à vu depuis le 3eme tome.

  4. « forcing gay friendly insupportable » … ça va faut faire la part des chose c’est juste des bouquins , ça te gâche la vie dans ton quotidien à ce point ? ^^

  5. Une oeuvre appartient à son auteur/autrice. Pas au public. Si elle estime que Dumbledore est gay et qu’il a eu une relation gay dans sa jeunesse, rien ne l’en empêche. Jusqu’à présent, très peu de ses modifications à posteriori n’influent sur le roman de base, ni sur le tempérament, ni sur leur comportement. Et si elle voulait réécrire le roman, rien ne l’en empêcherait, au contraire d’ailleurs ça pourrait éviter des incohérences dans l’intrigue.
    Je peux comprendre que ça agace, qu’elle ajoute des détails dans son histoire. Ça me fait penser au tollé qu’ont provoqué les 14 images que Lucas a ajouté dans l’épisode IV de Star Wars et qui ont mené au débat « Han shot first/Greedo shot first ». Le public s’est fait une image d’Harry Potter différent que l’autrice, peu importe l’époque, souhaite lui donner.

    « Rien qui pouvait laisser penser ça dans les romans ». Comme si le fait d’être gay devait ne pas être banal ou courant dans l’univers d’HP. On ne fait  mention de l' »outrecuidance » de l’homosexualité dans aucun des 7 tomes de la saga. Pourtant en 7 ans d’étude et plus de 3000 pages, il y en avait de la place pour aborder le sujet. Eh bien, non ça n’a jamais été fait. Curieux, non? la seule discrimination qui soit vraiment abordée dans la saga est celle d’une lignée de sorciers dont le seul critère distinctif est de ne pas tolérer de sorciers qui ne soient pas eux-mêmes fils/filles de sorciers. Pour le reste, on n’a pas de détails (Couleur? Ethnie? Orientation sexuelle? Idées? Handicap?) .

    Donc, l’oeuvre peut très bien (ou peut ne pas du tout) être inclusive. L’univers d’HP est à mon avis un univers inclusif, on parle quand même d’un univers où en buvant une potion d’apparence une femme (en l’occurence Fleur Delacour) peut devenir un homme pendant quelques heures (en l’occurence, Harry Potter) (Tome 7).

  6. Bien sur que non, ça fait juste ***** les homophobes. Jamais l’orientation sexuelle de Dumbledore n’a été abordée dans les livres Harry Potter parce qu’alors ça n’avait aucun intérêt pour l’histoire. C’était peut-être évident dès le départ pour JK Rowling mais ça, personne ne peut le savoir. Là, son orientation sexuelle a un intérêt puisque ça explique son attitude à l’encontre de Grindelwald, il est donc pertinent de le préciser dans les Animaux Fantastiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *