En Chine, les autorités clonent des chiens policiers pour faire des économies

Science

Par Amandine Jonniaux le

Surnommés les « Sherlock Holmes » des chiens policiers, ces canidés d’un nouveau genre devraient permettre à la police chinoise de faire, à terme, d’importantes économies.

Crédits : Reinhard Thrainer via Pixabay

On n’arrête pas le progrès. Dans la province de Yunnan, en Chine, la police a décidé de réduire le coût et le temps de formation des chiens policiers en les clonant. Une méthode un peu radicale, mais qui offrirait de nombreux avantages, comme le rapporte The Guardian.

Le premier chien du genre s’appelle Kunxun, et il a été cloné à partir d’une race de chien renifleur. L’opération a été rendue possible par la société de biotechnologie Sinogene, l’Université agricole du Yunnan, et appuyée par le ministère de la Sécurité publique. Aujourd’hui âgé de trois mois, le chien cloné suivra bientôt une formation approfondie en détection de drogues, et devrait être opérationnel à l’âge de 10 mois, prédit le China Daily.

Bientôt une production en série ?

Si ce premier essai s’avère concluant, Sinogene espère bientôt pouvoir débuter une véritable production de masse de ses chiens policiers clonés. Une opération qui permettrait de réduire considérablement les coûts et le temps de formation. Jusqu’à présent la formation complète pour un chien policier durait cinq ans, et coûtait près de 500 000 yuans (66 000 €) sans réelle garantie de succès. Le clonage permettrait à la police de s’assurer un taux de réussite beaucoup plus important, et une formation de seulement sept mois. Malgré des chiffres encourageants, le principal frein a cette innovation reste encore, selon le directeur adjoint de Sinogene Zhao Jianping, le prix du clonage encore très élevé.

Une réponse à “En Chine, les autorités clonent des chiens policiers pour faire des économies”

  1. Demain , on pourra aussi lire qu’ils comptent aussi cloner leurs meilleurs policiers. ..Ensuite les employés du mois…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *