Le créateur du noyau Linux compare les réseaux sociaux à une « poubelle » et souhaite lever l’anonymat sur le web

Sur le web

Par Remi le

Dans une interview pour le Linux Journal, Linus Torvalds charge violemment les réseaux sociaux, et recommande chaudement la fin de l’anonymat sur le web.

Linus Torvalds s’est fait connaitre en créant le noyau Linux. Depuis, le célèbre informaticien n’y va pas de main morte dans ses déclarations. Dans la dernière en date, il compare les réseaux sociaux à une maladie, voire même une poubelle du web.

« Twitter, Facebook, Instagram : c’est une maladie »

Au cours d’une interview avec Linux Journal, Linus Torvalds part en guerre contre les réseaux sociaux, qu’il considère comme « une maladie » qui encourage « les mauvais comportements ».

« Tout le modèle des J’aime et des Partager n’est que de la foutaise. Il n’y a aucun effort et aucun contrôle de la qualité. En fait, tout est axé sur l’inverse du contrôle de la qualité, avec des cibles du plus petit dénominateur commun, des appâts et des choses conçues pour générer une réaction émotionnelle, souvent l’indignation morale. »

Le créateur du noyau Linux poursuit en comparant même les réseaux sociaux à une poubelle dans laquelle les internautes déversent toutes leurs ordures, sous couvert d’anonymat. L’informaticien indique ainsi que l’anonymat doit cesser d’être sur le web, afin de rétablir de l’ordre. C’était par ailleurs une mesure qu’Emmanuel Macron évoquait il y a peu afin de lutter au mieux contre les fakes news, le harcèlement, le racisme ou encore le terrorisme.

« Certaines personnes confondent confidentialité et anonymat et pensent qu’ils vont de pair. La protection de la vie privée implique donc de protéger l’anonymat. Je pense que c’est faux. L’anonymat est important si vous êtes un dénonciateur. Mais si vous ne pouvez pas prouver votre identité, votre discours insensé sur une plateforme de médias sociaux ne devrait pas être visible, et vous ne devriez pas pouvoir le partager ou l’aimer »,  précise Linus Torvalds