Intelligence artificielle : DeepMind rate un simple contrôle de math

Quand c’est pour coller une raclée à l’humanité au jeu de Go ou sur Starcraft II, il y a du monde, mais quand il faut réussir un contrôle d’algèbre, il n’y a plus PER-SON-NE.  

Elle est capable de nous tenir la dragée haute à Pong, Starcraft II ou le jeu de Go. Reproduire une image ou détecter une maladie oculaire n’est pas un si grand défi pour ses capacités. On parle bien évidemment de DeepMind, la meilleure intelligence artificielle de Google.

Eh bien DeepMind, que certains voient comme un SkyNet en devenir, a échoué sur un contrôle de math’ destiné à des lycéens. Sur une question simple qui plus est.

Suite logique

En plus, les ingénieurs de Google ont joué fair-play puisque DeepMind a reçu un entrainement poussé sur l’algèbre, avec un accent mis sur les différents types d’opérations mathématiques (addition, soustraction, division, etc.).

Mais rien n’y a fait. Le mélange de mots, symboles et nombres a eu raison de la logique de l’intelligence artificielle de Google. Comme le soulignent les chercheurs, un problème mathématique simple requiert énormément de réflexion, car les humains apprennent à comprendre les opérations, à prioriser leur résolution et à transformer un problème en équation.

Avec son petit 14 sur 40, DeepMind a encore beaucoup à apprendre.

 

Source: Medium