Jeux vidéo, concerts privés, crédits VTC… Voici les avantages sociaux les plus originaux des start-ups françaises

Sur le web

Par Henri le

La rémunération à elle seule ne suffit pas toujours à attirer des talents dans son entreprise. Un site a recensé les avantages les plus originaux proposés actuellement par des start-ups françaises.

Après le salaire, les avantages sociaux sont le deuxième facteur le plus important pour les chercheurs d’emploi au moment d’évaluer un employeur ou un emploi. Pour attirer les meilleurs éléments, certaines start-ups n’hésitent pas à employer les grands moyens ! Et si la Silicon Valley sait comment convaincre de cette façon, leurs homologues français savent également y faire.

Le site Glassdoor, spécialisée dans la recherche d’emploi, a ainsi recueilli de nombreux avis et dressé une liste des dix entreprises françaises qui offrent les avantages les plus originaux. Il précise néanmoins que ces avantages ne garantissent pas la fidélité sur le long-terme mais représentent un bon moyen d’intéresser les candidats.

ManoMano, que les amateurs de jardinage (entre autres) connaissent bien, propose par exemple un atelier de bricolage en libre accès. Mais ce n’est pas tout puisque la société met aussi à leur disposition une salle de musique, une salle de sport, une salle de créativité ou encore une terrasse.

La célèbre plateforme communautaire de covoiturage française BlaBlaCar est plus originale. Elle permet par exemple à ses salariés d’aller travailler dans des bureaux de BlaBlaCar à l’étranger une semaine par an. Plus amusant encore, elle a développé un quizz pour apprendre le prénom de ses collègues de manière amusante.

Sans surprise, Deezer plaira aux mélomanes. La boite offre notamment à ses salariés des concerts privés dans ses bureaux et met à disposition un studio de musique équipé d’un piano et de guitares.

Kapten (anciennement Chauffeur Privé) veut éviter à ses 250 collaborateurs de prendre le métro. C’est pour cela qu’elle offre 100 euros de crédit par mois sur son application à ses salariés. Pratique !

Ubisoft compte peut-être 13 000 salariés dans le monde mais ne rechigne pas à offrir des jeux, un accès à une large ludothèque ainsi que des réductions sur différentes activités culturelles.

Frichti entend bien rassasier ses collaborateurs puisqu’elle leur offre le déjeuner et le goûter tous les jours. Ils peuvent même repartir avec des produits alimentaires chez eux. Ça ne coûte pas plus cher de bien manger.

La start-up Aircall a beau se spécialiser dans la téléphonie d’entreprise, elle veut que ses salariés « décrochent » de temps en temps. Elle leur offre donc un séjour d’une semaine dans une destination exotique, pour rassembler ses équipes parisiennes et new-yorkaises.

L’école en ligne OpenClassrooms a connu un bel essor et veut soigner ses collaborateurs. Un des avantages les plus appréciés sont les vacances illimitées (dans la mesure du raisonnable, on imagine) et une prime de 1000 euros pour tous ceux qui ont pris plus de 15 jours de vacances.

Evaneos se spécialise dans la vente de voyage (sur Internet). Elle a donc fait appel à un cabinet d’architecture pour redesigner ses bureaux et leur insuffler une ambiance de voyage. Mappemondes, panneaux de signalisation, souvenirs de voyages et même un mini-van décorent les bureaux ! Un cours de yoga gratuit est même proposé le mercredi (entre autres subventions !)

Snips commercialise des assistants vocaux intelligents censés mieux respecter votre vie privée. L’entreprise propose de nombreux cours gratuit pour favoriser le développement en interne. Langues étrangères, natation et même escalade sont proposés.

Alors, elle est pas belle « la start-up nation » ?