Une étrange espèce de dinosaure volant comme une chauve-souris a été découverte en Chine

Science

Par Henri le

La perception de certaines familles de dinosaures a beaucoup changé lors de ces deux dernières décennies. Un spécimen récemment retrouvé met en lumière différentes techniques de vol.

Crédits : MIN WANG, INSTITUTE OF VERTEBRATE PALEONTOLOGY AND PALEOANTHROPOLOGY, CHINESE ACADEMY OF SCIENCES

Les oiseaux sont loin d’avoir été les premiers animaux à parcourir nos cieux. Les plus anciens que l’on connaisse sont les célèbres ptérosaures, dont certains fossiles datent de plus de 200 millions d’années. Dotés d’une envergure immense, ces derniers sont probablement les premiers vertébrés volants sans toutefois faire partie de la famille des dinosaures (mais celle des diapsides archosaures ornithoriens). Leurs ailes étaient dotées d’un patagium, une sorte de membrane de peau formée le long des os des membres avant.

Dinosaure ne va d’ailleurs pas toujours de pair avec grande taille. Les scansorioptérygidés forment en effet un groupe de petits dinosaures agiles, probablement capable de grimper aux arbres et d’effectuer des vols planés. C’est un spécimen de ce type qui vient d’être retrouvé en Chine, dans la province du Liaoning.

Crédits : MIN WANG, INSTITUTE OF VERTEBRATE PALEONTOLOGY AND PALEOANTHROPOLOGY, CHINESE ACADEMY OF SCIENCES

Baptisé Amboptéryx longibrachium, il est âgé de 163 millions d’années comme l’explique la célèbre revue Nature, qui le décrit en détail. Il se distingue d’autres volant puisqu’il arbore un système d’ailes membraneuses maintenues grâce à un long os pointu, assez similaire à celui des chauves-souris. Min Wang, auteur principal de l’étude, en a profité pour livrer des croquis qui nous permettent de constater cette ressemblance.

Une découverte qui prouve que les dinosaures ont expérimenté différentes méthodes de vol avant de se fixer sur des ailes à plume. Les oiseaux sont en effet considérés comme les descendants de ces derniers. Ce type d’aile n’a pourtant pas disparu puisque des vertébrés volants d’une autre lignée que celle des dinosaures, comme les ptérosaures ou les chauves-souris, les ont aussi utilisés. Rien ne se perd, rien ne se crée… Tout se transforme !