DJI Osmo Action, avec en ligne de mire GoPro

Gadget

Par Anh Phan le

DJI profite de ce mois de mai pour annoncer sa toute première action-cam, la DJI Osmo Action, qui aura pour vocation d’accompagner les plus exigeants d’entre vous et aussi d’aller concurrencer l’hégémonie de GoPro dans le domaine.

Il fut encore un temps, GoPro siégeait tranquillement sur son trône dans le marché des action-cams et ce, malgré la concurrence. Si l’année 2016 a été difficile, la firme californienne a su s’adapter et se remettre d’aplomb depuis la GoPro Hero 6. Depuis sa sortie, la Hero 7 Black est un franc succès mais elle va devoir faire face à un nouveau concurrent. Ce concurrent n’est autre que DJI, le même qui a forcé GoPro a abandonner le marché des drones. En ce 15 mai, DJI vient d’officialiser sa première action-cam, la DJI Osmo Action.

GoPro en ligne de mire

Et DJI ne s’en cache pas, la DJI Osmo Action se destine à concurrencer la GoPro Hero 7 Black et pour cela, elle arrive avec quelques arguments comme le double écran ou encore les filtres interchangeables. Exit la stabilisation mécanique style gimbal sur 3 axes. Il n’y aura pas non plus de stabilisation optique ou de stabilisation de capteur. En revanche, tout se fera, comme chez GoPro, par un stabilisation purement logicielle nommée RockSteady. Cette stabilisation électronique RockSteady est limitée toutefois au format 16/9 et à 60fps max donc si vous voulez filmer au format 4/3 (c’est le format du capteur) par exemple, il n’y aura pas de stabilisation. Bien évidemment, la DJI Osmo Action est étanche à la poussière et à l’eau mais aussi résistante aux chocs et à des températures inférieures à zéro degré.

Deux écrans, c’est mieux

Comme on vous l’a dit plus haut, la DJI Osmo Action propose deux écrans, un à l’avant au format carré et un à l’arrière au format 16/9. L’écran avant de 1,4 pouces n’est pas tactile et servira seulement à titre indicatif. L’écran arrière fait 2,25 pouces et est doté d’un revêtement hydrofuge et anti-empreintes. Les deux écrans ne pourront jamais fonctionner en même temps. C’est soit l’un, soit l’autre, et surtout, vous ne pourrez switcher entre les deux écrans que lorsqu’il n’y a pas d’enregistrement en cours. La DJI Osmo Action est bien étanche et supportera des profondeurs allant jusqu’à 11m selon le constructeur chinois. Sur la droite de l’appareil se trouve un nouveau bouton QS qui permet de switcher rapidement entre plusieurs modes. Et bien évidemment, vous pourrez toujours lancer un enregistrement rapide sans avoir à allumer la caméra en appuyant directement sur le bouton d’enregistrement.

De la capture de Vidéos en HDR

Avec un design proche de ce que propose la concurrence, la DJI Osmo Action vous propose un objectif ultra grand-angle de 145° avec une ouverture de F2.8, un capteur Sony IMX377 au format 1/2.3″ avec une résolution de 12 Mégapixels, une vitesse d’obturation allant de 1/8000 à 120 secondes, l’enregistrement de vidéos jusqu’en 4K à 60fps et 100Mbps mais aussi de la vidéo HDR jusqu’en 4K à 30fps, un mode ralenti en 1080p à 240fps, un processeur Ambarella H2, le mode Timelapse, le contrôle par la voix (anglais et chinois pour l’instant), du Bluetooth et du WiFi mais pas de GPS, deux micros et un haut-parleur, le tout dans 134g avec une autonomie annoncée de l’ordre de 93 minutes en 4K à 30fps et avec la stabilisation RockSteady activée.

Des accessoires

Et enfin, comme vous vous en doutez, la DJI Osmo Action fonctionne aussi avec la nouvelle application DJI Mimo, apparue avec la DJI Osmo Pocket. Des accessoires sortiront un peu plus tard pour accompagner l’action-cam comme un boîtier étanche, un adaptateur audio USB-C vers un port jack de 3,5mm, une barre d’extension, une poignée flottante, des filtres optiques et une station de recharge pouvant recharger jusqu’à 3 batteries simultanément.

Disponible dès aujourd’hui au prix de 379 euros. DJI propose également le Care Refresh à 39 euros qui permet jusqu’à deux remplacements d’appareils en cas de casse.

Galerie Photo