Huawei accuse FedEx d’avoir détourné des colis vers les États-Unis

Business

Par Remi Lou le

Selon Huawei, la société de transport de colis FedEx aurait détourné des colis destinés au siège de Huawei en Chine vers les États-Unis. Les colis ne contenaient a priori que des documents, et aucune technologie compromettante. 

Crédits Isnewroom via Pixabay CC

Après les sanctions du gouvernement américain envers Huawei, et les multiples conséquences désastreuses pour le constructeur chinois, l’affaire connaît un nouveau rebondissement. Comme rapporté par Reuters, cette fois, c’est le géant chinois qui s’en prend aux États-Unis en accusant la société de transport de colis FedEx d’avoir détourné des paquets à destination de la Chine vers le pays de l’Oncle Sam.

4 colis détournés vers les États-Unis

Cette accusation venant de Huawei semble plutôt étrange, dans la mesure où les colis ne contenaient « aucune technologie », et seulement des documents. Pourtant, après enquête de la part du géant chinois, quatre colis auraient été détournés vers les États-Unis par FedEx sans autorisation.

Preuve de suivi des envois à l’appui, Huawei a ainsi pu constater que deux colis envoyés du Japon vers la Chine se sont retrouvé aux États-Unis, mais également que FedEx aurait tenté de détourner deux autres colis envoyés depuis le Vietnam vers l’Empire du Milieu. Il faudra cependant croire Huawei sur parole car Reuters explique ne pas avoir pu confirmer l’authenticité des suivis des envois en raison de la politique de FedEx qui n’autorise pas à divulguer ce type d’information à un tiers.

« L’expérience récente selon laquelle des documents commerciaux importants envoyés via FedEx n’ont pas été livrés à leur destination, ni transmises à FedEx aux États-Unis, ni à la demande de FedEx, mine notre confiance (…) En conséquence directe de ces incidents, nous devons maintenant revoir nos exigences en matière de logistique et de livraison de documents », a déclaré Joe Kelly, porte-parole de Huawei à Reuters.

FedEx indique une erreur

Pour se dédouaner, le géant américain de la livraison de colis a simplement indiqué que la redirection malencontreuse de ces colis vers les États-Unis était simplement une erreur, et qu’ils avaient été « mal dirigés ».

« Il s’agit d’un cas isolé qui se limite à un très petit nombre de colis », a ainsi déclaré l’accusé, tout en indiquant qu’ils connaissaient « tous les envois en question et travaillons directement avec nos clients pour renvoyer les colis à leur propriétaire. »

Source: Reuters