Amazon Alexa : Même après avoir été supprimés, les enregistrements ne le sont pas vraiment

Gadget

Par Amandine Jonniaux le

Même en supprimant les fichiers audio liés à Alexa, certaines données relatives à ces échanges avec l’assistant vocal d’Amazon resteraient conservées.

Crédits Amazon

Déjà épinglée il y a quelques mois, après la publication d’une enquête de Bloomberg révélant qu’Amazon payait des milliers d’employés humains pour écouter les conversations de ses clients avec son assistant vocal Alexa, la firme américaine connaît une nouvelle déconvenue cette semaine. Interrogée par le sénateur américain Chris Coons sur le traitement de ses données utilisateurs, l’entreprise a en effet dévoilé, dans une lettre datée du 28 juin, et rendue publique par le site de The Verge, que les données enregistrées par Alexa n’étaient pas systématiquement totalement supprimées… même en cas de demande explicite de l’utilisateur. 

Il y a quelques semaines, Chris Coons interpelait le géant du e-commerce en lui demandant combien de temps les enregistrements vocaux et les retranscriptions de ces interactions entre assistant et utilisateurs étaient conservés par ses services. Dans sa réponse, Amazon a ainsi confirmé que les données enregistrées sur Alexa étaient sauvegardées “jusqu’à ce que le client ne décide de les supprimer”. Une suppression à la demande donc, mais loin d’être totale, puisque comme le rapporte The Verge, Amazon a également expliqué “Nous supprimons déjà ces retranscriptions de tous les systèmes de stockage principaux d’Alexa et nous nous efforçons de faire en sorte qu’elles ne restent pas dans un autre système de stockage d’Alexa. (…) Nous ne stockons pas la version audio de la réponse d’Alexa. Nous pouvons toujours conserver d’autres interactions d’Alexa avec les clients, y compris des actions menées par Alexa en réponse à une demande”. 

Dans certains cas, les données semblent conservées pendant un certain laps de temps avant que la suppression des différents serveurs où elles se trouvent ne soit effective. Dans d’autres, Amazon semble décider d’en conserver certaines volontairement et justifie son action en expliquant que lorsque les clients demandent à Alexa de se souvenir d’une date d’anniversaire, ces derniers ne souhaitent pas forcément que l’information soit effacée, même en cas de suppression de l’historique de données. Dans tous les cas, la meilleure solution resterait de donner le choix à l’utilisateur, sans quoi ce dernier pourrait croire (à tort) que ses données sont immédiatement et intégralement supprimées des serveurs Amazon.