Netflix va bannir la cigarette de ses futures productions

Cinéma

Par Amandine Jonniaux le

Accusée par un groupe anti-tabac de “rendre glamour et à nouveau normale une addiction mortelle”, la plateforme de SVOD a pris la décision de bannir les cigarettes de la plupart de ses prochaines productions originales.

Crédits Netflix

Netflix va-t-il trop loin dans sa représentation du tabagisme ? C’est en tout cas que ce que semble penser le groupe anti-tabac Truth Initiative, qui interpelait récemment la plateforme de SVOD américaine sur des chiffres plutôt conséquents : Dans la seconde saison de Stranger Things, ce ne sont pas moins de 262 cigarettes qui sont allumées, soit plus d’une toutes les deux minutes. Un chiffre qui grossit avec la saison 4 d’Unbreakable Kimmy Schmidt, et ses 292 cigarettes (une toutes les 1 minute 20). 

“Une mauvaise influence pour les jeunes”

Face à ce constat, Netflix a ainsi pris la décision de drastiquement réduire la présence cigarettes à l’écran, du moins en ce qui concerne ses futures productions originales. C’est le site anglophone Variety, qui précise que le tabac ne sera pas totalement supprimé pour autant dans ses productions, et qu’il pourra être toléré par la plateforme pour des raisons “d’exactitude historique ou factuelle (…) si cela est essentiel à la vision créative de l’artiste”. Dans un communiqué, le géant américain précise “Netflix est un grand défenseur de l’expression artistique. Mais nous savons aussi que fumer est dangereux et qu’en faire une description positive à l’écran peut avoir une mauvaise influence pour les jeunes”. En annonçant cette initiative, Netflix semble ainsi bien décidé à prendre à bras le corps ses responsabilités vis à vie du tabagisme, notamment juvénile. On se demande malgré tout si le fait de censurer une mauvaise habitude dans ses programmes ne pourrait pas pousser le géant américain a trop édulcorer son contenu. Après la cigarette, on pourrait ainsi imaginer que toutes les scènes mettant en scène de la violence, de la drogue ou encore des comportements à risque pourraient eux aussi, se voir bannis de la plateforme. 

Source: Variety