Plus de 4000 studios de développement ont décidé de collaborer avec Google Stadia

Jeux-Video

Par Henri le

Créer une plateforme de cloud Gaming, c’est bien. Inciter les développeurs à publier leurs contenus dessus, c’est mieux. Et l’opération séduction de Stadia à l’air de bien fonctionner.

Google mise beaucoup sur le cloud gaming, comme la laisser entendre sa récente présentation du service Stadia. Même si on ne doute pas de la puissance financière du groupe, le grand défi de la plateforme réside dans le fait de proposer de nombreux titres et des exclusivités. La dernière génération de consoles nous l’a montré, les jeux permettent de faire la différence sur le long-terme.

La firme de Mountain View a l’air d’être confiante puisqu’elle vient récemment d’annoncer que plus de 4000 studios de développement avaient déjà fait les démarches pour collaborer avec Stadia. C’est Sam Cocoran, le technical account manager de Google, qui a annoncé la nouvelle lors de la conférence Develop :Brighton.

Les demandes ne seront pas validées automatiquement puisque des membres de Google vont passer en revue chacune d’entre elles pour étudier les projets en question. Il semblerait donc que l’aspect qualitatif soit mis en avant pour éviter que le service ne devienne une foire. Les studios intéressés doivent donc envoyer leur idée de jeux accompagnée d’une première build et d’une vidéo de présentation sur Youtube.

Les deux parties ont visiblement à y gagner. Stadia se doit de proposer les titres les plus joués pour attirer un maximum de joueurs, et les faire souscrire à un abonnement. De leur côté, les développeurs y voient une opportunité de toucher un public plus large. Google est un véritable géant du marketing, et se passer de sa puissance serait une erreur. Il peut donc se révéler être un allié de choix pour des petits développeurs à la recherche d’exposition. Mais pour cela, il faut que la sauce prenne. On attend donc l’ouverture de la plateforme pour vérifier l’enthousiasme des gamers.