Netflix dévoile le trailer glaçant de sa série horrifique française Marianne

Série

Par Antoine le

Marianne, la prochaine production Netflix Originals à la sauce française, débarque sur la plateforme le 13 septembre prochain. En attendant, la série vient de s’offrir son premier trailer : fans de contes de fées, rebroussez chemin dès maintenant !

Pour beaucoup, écrire est une thérapie, une sorte de purge qui permet de coucher sur papier tout un tas de conceptions, d’émotions, d’aventures… C’est le cas pour Emma (jouée par Victoire du Bois, vue dans Call Me By Your Name), jeune romancière acerbe qui se passionne pour les livres d’épouvante : elle en a d’ailleurs écrit toute une série. Mais très vite, la pauvre se rendra compte que les personnages monstrueux nés dans les tréfonds de son imagination fertile commencent à prendre vie dans le monde réel. Parmi elles, Marianne, un esprit malveillant et particulièrement vindicatif qui prend la forme d’une vieille dame : celle-ci va pousser Emma à revenir dans sa ville natale afin d’affronter les démons de son propre passé. Ceux-là même où se cache l’essence de son écriture…

Le moins que l’on puisse dire à la sortie de cette bande-annonce, c’est que les âmes sensibles auront peu de chances d’y trouver leur compte. Entre jump-scares, personnages infâmes, ambiance glauque qui suinte l’oppression et trame narrative qui pioche dans l’occultisme, on peut d’ores et dire que l’ambiance semble réussie. On a hâte de savoir ce que les démons imaginés par Emma peuvent bien chercher à accomplir dans notre monde, en particulier la vieille Marianne qui s’annonce savoureuse, avec ses mimiques glaçantes qui feraient passer un possédé pour un enfant de chœur.

L’image, sombre et typée, rappelle vaguement American Horror Story, bien qu’il semble que la caméra utilisée soit différente. Le casting comprendra Lucie Boujenah (20 ans d’écart, Cassandre) et Alban Lenoir (Tank, L’Amazone). On y retrouvera Tiphaine Daviot, vue dans la sympathique série française Zone Blanche avec laquelle on ne peut pas s’empêcher de noter quelques similitudes. Rendez-vous le 13 septembre pour savoir si cette série horrifique à la française tiendra ses promesses dans un genre qui n’a pas toujours très bien réussi à notre branche nationale du 7e Art.