Les véhicules Tesla pourraient bientôt émettre des bruits de chèvres et de pets, suggère Elon Musk

Automobile

Par Remi Lou le

Afin de se conformer à la loi visant à rendre les véhicules électriques « bruyants » et d’éviter de surprendre les piétons et autres usagers de la route, Elon Musk propose aux utilisateurs de véhicules Tesla de choisir leurs propres sons, tout en donnant quelques pistes…

Une fois n’est pas coutume, Elon Musk a fait part d’une brillante idée sur Twitter afin que les voitures Tesla puissent respecter l’obligation des véhicules électriques d’émettre du bruit, repère Teslarati. Le boss de la firme a ainsi indiqué que les utilisateurs de véhicules Tesla pourraient bientôt choisir le son émis par leur voiture mais également le bruit du klaxon.

Elon Musk a tout d’abord indiqué dans une tweet vouloir proposer le son des noix de coco sur ses Tesla, en référence à l’introduction de Monty Python : Sacré Graal dans laquelle le Roi Arthur traverse l’Angleterre à dos de cheval imaginaire et reproduit le son du galop à l’aide de noix de coco.

En plus du son des noix de coco qui s’entrechoquent, le CEO de Tesla a également précisé (sous forme d’emoji) la volonté de proposer des sons de pets et… de chèvre. Bien sûr, ce ne sont que des idées proposées par Musk, et les utilisateurs de Tesla pourront a priori choisir leurs propres fichiers audio pour respecter la loi.

Dans l’Union Européenne, les véhicules électriques à quatre roues neufs doivent, depuis le 1er juillet 2019, émettre un bruit artificiel s’ils roulent à moins de 19 km/h ou s’ils font marche arrière. En 2021, tous les véhicules électriques commercialisés dans l’UE devront émettre ce bruit. Aux États-Unis, même combat : les voitures électriques devront systématiquement émettre ce bruit artificiel avant le 1er septembre 2020.

Cette mesure a ses détracteurs, puisque l’absence de nuisance sonore est l’un des (nombreux) arguments des voitures électriques, mais cela devrait éviter un certain nombre d’accidents liés à des piétons surpris par ces véhicules totalement silencieux. Si les voitures Tesla se mettent à émettre des bruits de chèvres ou de noix de coco, nul doute que les piétons risquent de se retourner, surpris, certes, mais au moins prévenu de l’approche d’un véhicule.