Elon Musk tweete via son réseau de satellites Starlink

Espace

Par Felix Gouty le

Grâce aux premiers satellites du réseau Starlink de Space X, Elon Musk, a réussi à envoyer le premier tweet depuis un serveur internet en orbite autour de la Terre.

Internet va-t-il entrer dans une nouvelle ère grâce à Elon Musk ? Le patron de Tesla et de Space X a en tout cas déjà envoyé un tweet en utilisant, pour la première fois, les serveurs internet du réseau de satellites Starlink. « J’envoie ce tweet depuis l’espace grâce à Starlink », écrit-il dans un premier temps, avant de s’apercevoir deux minutes plus tard : « Wahou, ça a marché !!».

Pour y parvenir, d’après Space News, Elon Musk aurait utilisé son terminal privé relié directement à la soixantaine de satellites Starlink déjà en orbite autour de la Terre. En mai dernier, Space X avait réussi le premier lancement en masse de ces derniers depuis Cap Canaveral en Floride. L’objectif de Starlink, à terme, est de pouvoir fournir une connexion internet au monde entier depuis une constellation de satellites-serveurs plutôt qu’à travers les zones de serveurs déjà installées au sol. Cette utopie ne se réalisera qu’après la mise en orbite de plus de 40 000 satellites, selon l’entreprise spatiale du milliardaire. Sachant que la population satellitaire actuelle ne s’élève qu’à quelques milliers, selon le site Space, un tel projet risque de saturer l’espace disponible. Néanmoins, dans un premier temps, la présidente de Space X, Gwynne Shotwell, prévoit une première mise en service de ses serveurs internet sur le territoire américain uniquement en 2020. « Pour continuer d’améliorer le réseau, nous espérons compter sur 24 lancements avant la fin de l’année 2020, a déclaré Gwynne Shotwell à Space News. Ce projet est inédit pour Space X : ce n’est pas qu’une histoire d’innovation technologique, il est aussi voué aux consommateurs ». La course pour la première offre internet par satellites continue, tandis que persévère le projet indépendant OneWeb et s’y insère même Amazon.