iPhone : 5G et premier processeur en 5 nm en 2020 ?

Apple

Par Remi Lou le

Selon quatre sources anonymes, les iPhone de 2020 devraient passer à la 5G, et Apple pourrait être le premier à graver ses puces AX en 5 nm.

Concept par @BenGeskin / @Smazizg

Cette année, Apple a fait l’impasse sur la 5G avec ses iPhone 11, 11 Pro et 11 Pro Max, à l’inverse de Samsung, Huawei ou Xiaomi qui ont tous lancé des smartphones compatibles avec la nouvelle norme réseau. Si, en 2019, ce manque n’est pas préjudiciable puisque la 5G n’est pas encore à l’ordre du jour en France, elle arrivera l’année prochaine et le manque se fera alors rapidement ressentir. La cuvée d’iPhone 2020 devrait toutefois accueillir la 5G et enfin rattraper son retard sur la concurrence. C’est en tout cas ce qu’affirmaient de précédentes rumeurs, et aujourd’hui quatre sources anonymes citées par le Nikkei Asian Review.

D’après eux, les iPhone de 2020 seront équipés de la puce X55 de Qualcomm. Si on peut s’étonner de voir Apple piocher chez Qualcomm, quand bien même la firme de Cupertino a racheté cet été la division mobile d’Intel, la puce du fondeur de San Diego est actuellement la meilleure candidate disponible sur le marché. Toujours selon l’article du Nikkei, Apple aurait décidé d’attendre avant d’intégrer ses modems maison issus du rachat de la division mobile d’Intel. La Pomme pourrait ainsi piocher chez Qualcomm pendant encore deux à quatre ans le temps de fignoler ses propres puces.

Pour autant, cela ne signifie pas qu’Apple ira se servir chez Qualcomm pour ses SoC. Depuis plusieurs années, la firme de Cupertino étonne avec ses puces AX et dépasse allègrement ses concurrents en matière de puissance brute, en témoigne l’A13 Bionic de cette année, loin devant la concurrence. C’était déjà le premier à graver ses puces mobiles en 7 nm, et pourrait, avec l’A14 Bionic, initier le passage à 5 nm. Avec toute cette puissance, Apple pourrait pousser toujours plus loin les performances de ses iPhone 2020. Les premières rumeurs suggèrent que la Pomme pourrait intégrer un nouveau module à l’arrière permettant d’identifier précisément une scène, et ainsi améliorer drastiquement les possibilités en réalité augmentée, une fonction pour laquelle cette puissance nouvelle serait la bienvenue.