YouTube : Robert Downey Jr présente une nouvelle série documentaire sur l’IA

Série

Par Felix Gouty le

L’ancien Iron Man continue de jouer avec l’intelligence artificielle, cette fois dans “The Age of A.I.”. Dans cette série, il fait le portrait de plusieurs aspects de l’intelligence artificielle.

La nouvelle série documentaire The Age of AI sur YouTube avec Robert Downey Junior.
Crédits : YouTube Originals.

Robert Downey Jr. n’incarnera peut-être plus jamais le génial inventeur Tony Stark, mais il reste indissociable du personnage pour le reste du monde. “Nous sommes à l’aube d’une nouvelle ère : l’ère de l’intelligence artificielle”, clame justement l’intéressé comme une prophétie. L’interprète d’Iron Man profite encore une fois de cette association au personnage pour devenir le producteur et présentateur d’une nouvelle série documentaire actuellement en cours et créée par YouTube Originals sur l’intelligence artificielle.

The Age of A.I., destinée à alimenter la chaîne de vulgarisation scientifique YouTube Learning, fait le portrait des nouvelles innovations dans le domaine de l’intelligence artificielle et leurs applications dans les secteurs de la santé ou de l’art. La série évoque aussi le sujet du transhumanisme, c’est-à-dire de l’augmentation de l’humain et de ses capacités physiques et intellectuelles par la technologie. En outre, elle revient sur plusieurs termes – comme “deep-learning” ou “big data” – et tente de les expliquer le plus clairement et finement possible. On y aperçoit même quelques “special guests” comme le chanteur will.i.am. Chaque épisode – au nombre de quatre jusqu’ici – dure une quarantaine de minutes et, à l’exception du dernier, tous sont disponibles gratuitement sur YouTube. Le dernier en date n’est pour l’instant accessible qu’avec un compte Premium : il faut en effet attendre la sortie du prochain pour rendre le précédent gratuit.

Un manque de neutralité ?

Selon Calum Chace, un expert de l’intelligence artificielle interrogé par BBC News, la série souffre de trop de sensationnalisme : “beaucoup de paillettes, pour les spectateurs au temps de concentration limité.” Surtout, comme le fait remarquer le média britannique, YouTube est une plate-forme de Google, entreprise qui investit énormément dans les technologies d’intelligence artificielle. La description de certaines d’entre elles – par exemple, celles développées par DeepMind, entreprise possédée par Google – risque d’être biaisé voire de servir de promotion plutôt que d’information. “Étant donné que Google finance cette production, il est d’une importance vitale d’assurer une compréhension complète du public sur ces sujets plutôt que de les dépeindre uniquement positivement”, prévient le chercheur Noel Sharkey, intervenu plusieurs fois à la télévision britannique.

Promo
A.I. (Intelligence...
775 Commentaires
A.I. (Intelligence...
  • Audience Rating: Tous publics
Source: BBC News