NASA : le gouvernement américain veut financer un voyage Lune-Mars

Espace

Par Felix Gouty le

L’administration Trump a publié sa proposition de budget 2021 pour les institutions américaines. Parmi elles, la NASA pourrait profiter d’un financement plus généreux. L’objectif : réussir à envoyer des astronautes sur la Lune en 2024, comme prévu, et entamer les préparations pour aller de la Lune sur Mars.

Le lancement d'une fusée par la NASA.
Crédits : WikiImages / Pixabay.

L’Agence aérospatiale américaine (NASA) pourra-t-elle vraiment envoyer des astronautes sur le sol lunaire en 2024 ? Le gouvernement américain semble déterminé à réaliser cette promesse. L’administration de Donald Trump a récemment lancé sa proposition de budget à fournir aux différentes institutions des États-Unis. Cette proposition sera discutée puis votée prochainement par le Sénat et la Chambre des représentants (formant ensemble le Congrès). Concernant le financement de la conquête spatiale, le gouvernement souhaiterait fournir 25,2 milliards de dollars à la NASA pour l’alimenter durant l’année fiscale 2021, soit une augmentation de 2,6 milliards par rapport au budget pour cette année 2020. Une augmentation qu’il justifie, selon The Verge, par une réduction de budget d’autres départements, notamment celui de l’Agence de protection de l’environnement (EPA).

Vers une plus grande participation des entreprises privées ?

Près de la moitié de ce budget escompté servirait à continuer de soutenir le programme Artémis, qui vise à revenir pour la première fois sur la Lune depuis 1972. L’objectif prioritaire est d’aller sur la Lune puis de préparer un voyage inédit partant de notre satellite, et s’achevant sur Mars. 3,4 milliards seraient consacrés au co-financement de “fusées et alunisseurs commerciaux”, comme ceux développés par SpaceX ou Blue Origin. Ces derniers devront contribuer aux programmes actuels mais aussi participer à la construction de la première station orbitale lunaire, Gateway. La proposition du gouvernement Trump compte aussi sur l’annulation de nombreux projets scientifiques et aussi l’abandon de plusieurs dispositifs : notamment, la mission SOFIA et son observatoire aérien ainsi que le projet de construction du télescope géant de surveillance infra-rouge à large champ.

Pour aller sur Mars, la NASA aurait besoin de plus

De son côté, pour remplir ses missions prioritaires, la NASA réclame un financement plus généreux. Entre 26 et 28 milliards de dollars par an lui seraient nécessaires pour mener à bien son travail en vue de la première mission Artémis en 2024. Quant au programme concernant un premier voyage entre la Lune et Mars, l’Agence réclamerait environ 71 milliards de dollars supplémentaires sur les cinq prochaines années. Elle souligne aussi qu’utiliser des fusées commerciales pré-existantes, comme la Falcon Heavy de SpaceX, constituerait une économie d’1,5 milliards de dollars. Le gouvernement, suivant des décisions préalables du Congrès, préférerait qu’elle continue de développer le nouveau Space Launch System et la capsule Orion : un financement de 3,65 milliards leur est consacré dans sa proposition pour 2021. Enfin, contrairement à son désir antérieur, le gouvernement Trump n’exige plus de se détacher complètement de la Station spatiale internationale (ISS). Il demande néanmoins à la NASA de travailler à une transition qui la confierait à des entreprises privées comme celle d’Elon Musk. Pour finir, The Verge souligne que le Congrès a, ces dernières années, eu tendance à lourdement modifier ces propositions de budget. Certains de ses membres douteraient même de la pertinence de telles missions spatiales. L’élection présidentielle prochaine jouera donc probablement un rôle majeur dans l’avenir de la conquête spatiale.

NASA Parure de lit 140x200 cm...
126 Commentaires
NASA Parure de lit 140x200 cm...
  • Dimensions 140 x 200 cm (taille Française)
  • Qualité 100% coton 54 fils
  • Fermeture pratique par boutons
  • Disponible aussi en 200 x 200 et 220 x 240 cm