Hyundai : son nouveau concept-car électrique autonome se nomme Prophecy

Automobile

Par Felix Gouty le

Deux joysticks à la place d’un volant, des éclairages avant et arrière en forme de pixels : la nouvelle électrique autonome de Hyundai semble réaliser une prophétie geek. Et cela tombe bien, elle porte le nom de Prophecy.

La Prophecy de Hyundai.
Crédits : Hyundai.

« Noir, c’est noir », c’est le nouveau leit-motiv de la Prophecy. Cette voiture électrique autonome au noir d’obsidienne est le nouveau « concept-car » du constructeur sud-coréen, Hyundai. Ses concepteurs se targuent d’être parvenus à créer une « forme automobile ultime. » Quant à Sang-Yup Lee, directeur du Centre de design international de Hyundai, la Prophecy incarne la « naissance d’une véritable icône qui établira une nouvelle référence sur le segment des véhicules électriques. » Rien que ça. « Sensuelle et sportive », elle a été d’abord pensée en termes d’aérodynamisme. Dans un communiqué, Hyundai précise que les rayons hélicoïdales de ses jantes permettent à l’air d’être aspiré sous le véhicule pour éviter les frottements. Son très sobre becquet arrière conférerait une meilleure stabilité au véhicule à des vitesses élevées. De plus, la conception du bouclier avant attirerait plus facilement l’air à l’intérieur du véhicule pour refroidir plus efficacement la batterie électrique. Toujours côté design, la Prophecy inaugure aussi des feux avant et arrière en forme de pixels.

L’intérieur de la Prophecy, du point de vue du conducteur (Crédits : Hyundai).

À l’intérieur, les conducteurs les plus joueurs devraient s’en lécher les babines : le volant conventionnel est remplacé par deux manettes de conduite (voir ci-dessus). Le joystick de gauche ressort de la portière tandis que celui de droite émane de l’accoudoir. Pour les plus férus d’autonomie, un mode « Détente » déploierait l’affichage numérique du véhicule sur une grande portion de l’habitacle – qui « s’étend sur toute la largeur de l’habitacle et la planche de bord en forme d’aile. » Le choix des couleurs à l’intérieur plongerait presque les passagers dans l’univers de Tron. Aussi somptueuse et innovante soit-elle, la Hyundai Prophecy n’est pas encore prête de se lancer sur le marché. Elle n’en est qu’à l’étape du concept. Suite à l’annulation du Salon international de l’automobile de Genève, face à la menace du COVID-19, d’autres constructeurs automobiles ont dû se débrouiller autrement pour présenter leurs nouveaux véhicules : comme BMW avec sa i4 ou encore Koenigsegg avec sa Gemera.