[CES] Hyundai et Uber présentent un taxi volant

Urban Mobility

Par Gregori Pujol le

Hyundai et Uber annoncent la signature d’un nouveau partenariat portant sur le développement de taxis aériens Uber qui s’inscrit dans un futur réseau de transport aérien partagé. Ils ont dévoilés lors du CES un nouveau concept d’engin volant grandeur nature.

Hyundai est le premier constructeur automobile à rejoindre l’initiative Uber Elevate, qui apporte ainsi sa capacité de fabrication à grande échelle et son savoir-faire dans la production en série
de véhicules électriques. Le concept de véhicule aérien présenté aujourd’hui par Hyundai a été créé en partie dans le cadre du processus de design ouvert d’Uber. Dans le cadre de ce partenariat, Hyundai produira et déploiera des engins aériens. Uber fournira les services d’assistance dans l’espace aérien, les connexions au transport terrestre et les interfaces client via un réseau de transport aérien partagé. Les deux parties collaborent au développement de concepts d’infrastructure pour le décollage et l’atterrissage de ces véhicules d’un nouveau genre.

Voici le taxi volant Hyundai SA-1

Hyundai a collaboré avec Uber Elevate au développement d’un modèle de véhicule aérien personnel, le SA-1. Cet aéronef électrique à décollage et atterrissage vertical (eVTOL) repose sur des procédés de conception destinés à optimiser le transport aérien partagé. Ce modèle S-A1 fait écho à différents égards à de précédents concepts d’eVTOL présentés par Uber Elevate.

Le S-A1 est conçu pour atteindre une vitesse de croisière de 290 km/h, évoluer à une altitude comprise entre 300 et 600 m, et parcourir des distances pouvant atteindre 100 km. 100 % électrique, il utilisera la propulsion électrique distribuée, laquelle alimente plusieurs rotors et hélices afin d’accroître la sécurité en cas de défaillance. Ces multiples rotors de petite taille contribuent, en outre, à réduire le bruit par rapport aux hélicoptères à grands rotors et moteurs à combustion, un point clé dans les villes. Lors des heures de pointe, il nécessitera entre cinq et sept minutes pour se recharger. Le modèle est conçu pour décoller et atterrir à la verticale, et planer en vitesse de croisière. On notera également que dans un premier temps, un pilote sera nécessaire à bord de l’aéronef, mais à terme, l’engin devrait devenir autonome. La cabine est dotée de quatre sièges, permettant aux passagers d’embarquer/de débarquer facilement par l’absence de siège central, il offre ainsi un espace suffisant pour loger un petit bagage personnel ou un sac à dos.

Uber a annoncé vouloir procéder à des démonstrations de vol en 2020 et débuter la commercialisation de son service Elevate en 2023. D’après ses analyses, Uber prévoit qu’un véhicule électrique se déplacera à 320 km/h et qu’à terme, après plusieurs années de présence sur le marché, une course Uber Elevate coûtera le même prix qu’une course UberX de même distance !