Microsoft vient à bout de l’un des plus dangereux botnets au monde

Microsoft

Par Remi Lou le

La firme de Redmond annonce avoir démantelé, en partie, l’un des plus grands et des plus dangereux botnets au monde, Necurs. Grâce à ses partenaires, Microsoft a pris le contrôle de l’infrastructure du botnet aux États-Unis, et s’attaque désormais à empêcher Necurs de déposer de nouveaux noms de domaine.

Crédits : @Pexels via Pixabay

La firme de Redmond deviendrait-elle l’un des plus gros défenseurs mondiaux contre les pirates informatiques ? Depuis plusieurs années, Microsoft multiplie en effet les actions en matière de cybersécurité, et vient de s’illustrer dans la lutte contre Necurs, l’un des botnets les plus virulents au monde. Au total, le botnet comptabilisait près de neuf millions de machines-zombies éparpillées à travers le monde. Une seule de ces machines est à même d’envoyer près de 3,8 millions de spams et autres malwares à près de 40,6 millions de personnes à travers le monde, note Microsoft. En France, près de 100 000 personnages auraient été victimes de ce dangereux botnet, depuis son apparition en 2012. Pire encore, puisque Necurs était notamment l’un des botnets à l’origine de la propagation du cheval de Troie GameOver Zeus, un malware russe qui pouvait siphonner votre compte bancaire en cas d’infection.

Après « huit années de suivi et de planification », Microsoft et ses partenaires sont, en partie, parvenus à venir à bout de Necurs, ou tout du moins de son infrastructure. La firme de Redmond a annoncé avoir été autorisée par la Cour Fédérale des États-Unis à prendre le contrôle de l’infrastructure du botnet dans le pays de l’Oncle Sam. Résultat : une grande partie des ordinateurs infectés sont désormais inopérants pour Necurs, diminuant drastiquement le nombre d’attaques possibles. Surtout, Microsoft est parvenu à « prédire avec précision plus de six millions de domaines uniques qui seraient créés au cours des 25 prochains mois », afin d’empêcher les hackers à la tête du botnet d’enregistrer de nouveaux noms de domaine et de perpétuer leurs méfaits à travers le monde.

Source: Engadget