#BlackLivesMatter : GitHub va abandonner les termes “slave” et “master”

La plateforme dédiée aux développeurs GitHub a annoncé qu’elle allait abandonner les termes de “master” (“maître”) et “slave” (“esclave”) pour désigner les relations hiérarchiques entre divers éléments informatiques.

© Markus Winkler – Pixabay

Le mouvement Black Lives Matter, revenu sur le devant de la scène à l’échelle mondiale suite à l’affaire George Floyd, continue de faire des vagues dans tous les milieux, dont certains assez inattendus. Hier, c’était la plateforme dédiée aux développeurs GitHub qui annonçait qu’elle allait revoir sa terminologie : terminés, les vieux termes très connotés de master (“maître”) et slave” (“esclave”) pour désigner les relations hiérarchiques entre divers éléments informatiques. Pas plus tard que vendredi dernier, la développeuse de Google Chrome Una Kravets postait un tweet repéré par Gizmodo, dans lequel elle défendait l’utilisation de termes “plus inclusifs” comme main et demandait à GitHub d’en faire autant. Une requête à laquelle Nat Friedman, CEO de GitHub, a répondu avec enthousiasme, qualifiant cette initiative de “grande idée” et annonçant que ce changement était déjà au programme des prochaines mises à jour.

La plateforme, qui proposait déjà de renommer les branches master et slave, devrait donc les supprimer totalement. Elle n’a cependant pas précisé dans quelles conditions se ferait la transition et si elle serait obligatoire.

Une initiative bien reçue mais quelques inquiétudes

Comme lorsque Python avait sauté le pas, on observe déjà des réactions de certains développeurs anxieux de voir évoluer une convention en place depuis des années, avec la peur du breaking change, ces changements d’envergure dans une API où la syntaxe d’un langage force les développeurs à mettre à jour leur code existant, rendu non-fonctionnel par la mise à jour.

Mais ce qui est sûr, c’est que le simple fait que ces questions aillent jusqu’à impacter la terminologie des développeurs en dit long. Cela montre à quel point le problème est devenu systémique, notamment aux États-Unis. GitHub n’était pas la première, et ne sera certainement pas la dernière plateforme à implémenter ce changement. Reste à voir si cette initiative va lancer une vague de révision lexicale dans d’autres corps de métier, ou si GitHub était un cas isolé.

Source: Gizmodo