Amazon déploie une IA qui repère le non-respect de la distanciation entre employés

Afin de s’assurer que ses salariés respectent bien les règles de distanciation sociale dans ses entrepôts, Amazon déploie actuellement des dispositifs de sa conception. Le « Distant Assistant » se base sur l’intelligence artificielle pour mesurer si deux employés qui se croisent sont assez distants l’un de l’autre.

Crédits : Amazon.

Dans la rue, dans les magasins ou dans les transports, respectez-vous vraiment toujours le mètre minimum de distanciation sociale ? Amazon semble avoir trouver la réponse à cette question et déploie actuellement un dispositif intelligent de sa conception : le « Distance Assitant ». Il se décline sous la forme d’un large moniteur de 50 pouces, équipé d’une caméra et d’un capteur de profondeur. Positionné dans un lieu d’intérêt, où le passage est fréquent, le dispositif retransmet ce que les caméras filment directement sur l’écran. Des cercles de couleur se superposent automatiquement en réalité augmentée autour de chaque personne identifiée par l’appareil. L’intelligence artificielle estime ainsi si deux personnes qui se croisent sont bien à au moins un 1m80 de distance l’une de l’autre. Sinon, leurs cercles se colorisent de rouge. Les employés ont la possibilité de le constater d’eux-mêmes en direct en portant leur regard sur l’écran (voir ci-dessous). L’idée est ainsi de les encourager à mieux respecter, à l’avenir, les règles de distanciation relatives à la crise sanitaire actuelle.

Amazon utilise déjà ce dispositif dans un nombre limité d’entrepôts mais compte très bientôt en fournir à l’ensemble de ses établissements à travers le monde. Brad Porter, vice-président d’Amazon Robotics, annonce même en faire profiter le reste du monde, dans un communiqué relayé par The Verge : « nous allons entamer la procédure de partage de notre logiciel et de son IA en open-source afin que n’importe qui puisse créer leur propre Distant Assistant. » Si l’idée semble louable, Amazon n’a pas nécessairement une bonne réputation en matière de surveillance du comportement de ses salariés. Pour vérifier si certains de ces derniers pouvaient être malades, l’entreprise de Jeff Bezos avait notamment déployé des caméras thermiques afin de prendre leur température durant leur travail. Amazon s’était alors fourni auprès de la controversée Dahua Technology. Pour rappel, les caméras et la technologie de reconnaissance faciale de cette société chinoise seraient utilisées pour surveiller ce qui s’apparentent à des camps de concentration, en particulier de populations de Ouïghours, en Chine. Dans le cas du Distant Assistant, Amazon souligne le fait que le dispositif correspondant n’a besoin que d’une source électrique pour fonctionner. Cela peut sous-entendre qu’il n’enregistre ni ne retransmet des données à l’entreprise, qui pourraient être utilisées contre ses employés. Pour l’instant, Amazon ne s’étend pas sur le sujet.

Le monde selon Amazon
33 Commentaires
Le monde selon Amazon
  • Cherche Midi (Publisher)