SpaceX construit des bases de lancement marines pour ses prochains voyages spatiaux

Espace

Par Felix Gouty le

Sur Twitter, Elon Musk a confirmé un nouveau projet fou de SpaceX : remettre à neuf d’anciennes plateformes pétrolières et les transformer en bases de lancement spatial offshore. Elles serviraient à lancer d’énormes fusées en direction de Mars, de la Lune ou même autour de la Terre.

La fusée Starship de SpaceX (Crédits : SpaceX).

Le futur de l’exploration spatiale commencera-t-il en mer ? C’est en tout cas la conviction de SpaceX, la société privée aérospatiale d’Elon Musk. Ce dernier l’a confirmé de lui-même (ci-dessous) à la suite de la diffusion d’une offre d’embauche de SpaceX. Celle-ci correspondait à un “travail de collaboration au sein d’une équipe d’ingénieurs et de techniciens pour concevoir et construire une base opérationnelle de lancement de fusées en pleine mer.” Le PDG de Tesla a non seulement validé l’information mais en a profité pour en rajouter une louche. En somme, SpaceX est bien en train de construire des bases de lancement spatial offshore de fusées “super poids-lourds”, comme son lanceur Starship. Son intention est de les utiliser pour les prochains voyages sur Mars, sur la Lune ou même des parcours touristiques à vitesse hypersonique (à partir de Mach 5) autour de la Terre.

L’idée est de complémenter les bases de lancement terrestres traditionnelles. Selon SlashGear, celles-ci sont souvent très contraignantes – notamment, en termes de nuisances sonores. Compte-tenu du fait que la récupération des fusées réutilisables de SpaceX se fait presque toujours au large, l’existence d’une base de lancement déjà en mer pourrait faciliter cette procédure. En réponse à la question d’un fan, Elon Musk a, par ailleurs, validé le fait que ces bases offshore seraient en réalité d’anciennes plateformes pétrolières remises à neuves. Pour accélérer le déplacement du personnel, SpaceX envisagerait même de mobiliser un tunnel Hyperloop, inventé par Elon Musk. En revanche, cette vision du futur de la conquête spatiale n’est pas encore prête de se réaliser. Concernant les vols touristiques à hypersonique, Elon Musk explique qu’il faudra passer par “de nombreux vols d’essai avant d’envisager l’embarquement des premiers passagers” et estime que ces premiers tests autour de la Terre ne seront effectués que dans “deux ou trois ans.” D’ici là, SpaceX a donc encore le temps pour construire ses bases de lancement offshore.

Système solaire -...
21 Commentaires
Système solaire -...
  • Les matériaux de chaque planète sont des pierres naturelles soigneusement sélectionnées par...
  • Le matériel du système solaire enseignant comprend 8 planètes : Mercure, Vénus, la Terre,...
  • Vous recevrez 1 ensemble de pierres : 8 planètes avec un socle en noyer marron fait main et...
  • -