L’argent ne fait pas le bonheur ? Selon cette étude c’est de moins en moins vrai

Général

Par Remi Lou le

Alors que de précédentes études suggéraient que le niveau de bonheur n’augmentait pas passé un certain seuil de revenus, une nouvelle étude américaine observe ce lien sur cinq décennies et démontre que l’adage « l’argent ne fait pas le bonheur » devient de moins en moins vrai.

Crédits : @geralt via Pixabay

Le célèbre adage qui dit « l’argent ne fait pas le bonheur » risque d’en prendre un coup. Si de nombreuses études ont vu le jour au fil des ans, avec des conclusions plus ou moins diverses, une récente étude d’ampleur on ne peut plus détaillée relayée par The Conversation démontre que oui, il existe une corrélation forte entre la notion de bonheur et le nombre de chiffre sur votre compte en banque. Cette étude, qui recense les données de plus de 40 000 américains âgés de plus de 30 ans, et s’étalant sur près de cinq décennies (de 1972 à 2016) permet de constater comment ce lien entre argent et bonheur a évolué au fil des ans. Ainsi, on apprend qu’aujourd’hui, l’argent et le bonheur seraient bien plus étroitement liés qu’ils pouvaient l’être par le passé.

On observe notamment que le diplôme est devenu progressivement un facteur important de bonheur des gens. Dans les années 1970, les adultes américains étaient ainsi près de 40% à déclarer être « très heureux », avec ou sans diplôme. Sauf qu’au fil des ans, on observe que le niveau de « bonheur » des personnes sans diplôme a progressivement baissé, pour atteindre les 29%, alors que celui des personnes avec un diplôme s’est maintenu à 40%, malgré une chute dans les années 1980.

En ce qui concerne les revenus, contrairement aux études préalables sur le sujet qui supposaient que plus ils augmentaient, plus le niveau de bonheur augmentait, et cela jusqu’à un certain stade (75 000 dollars par an), cette étude indique qu’il n’y aurait pas de « plateau de bonheur », soit l’instant où le fait de gagner plus ne rendrait pas plus heureux. Aujourd’hui, les adultes américains qui gagneraient plus de 160 000 dollars par an seraient systématiquement plus heureux que ceux qui gagneraient entre 115 000 et 160 000 dollars par an. Le bonheur serait donc, d’après cette étude, corrélé au niveau de revenu, et cela de façon exponentielle. En parallèle, le bonheur des personnes non diplômés – et donc logiquement avec des revenus plus bas – n’a fait que baisser depuis les années 1970.

Comme le note The Conversation, cette tendance pourrait s’expliquer par l’intensification des inégalités salariales. Ainsi, un PDG moyen d’entreprise aux États-Unis gagnerait aujourd’hui 271 fois le salaire d’un travailleur lambda, contre 30 fois plus en 1978. Au contraire, il est devenu bien plus compliqué pour une personne sans diplôme de subvenir à des besoins élémentaires, tel que le logement, l’éducation et les soins – des besoins directement corrélés au bonheur – tandis que les salaires n’ont pas suivi l’inflation. D’autres raisons rentrent également en compte, comme le nombre de mariages qui s’est maintenu chez les classes supérieures et auraient descendu en flèche chez les plus modestes.

9 Commentaires

  1. Sarko

    11 juillet 2020 at 11:46

    Ha bon j ai été sans un sous et maintenant c est le contraire il n’y a que les riches qui pensent que l argent ne fait pas le bonheur, au minimum il y contribue très fortement

  2. Arcangelo Daniaux

    11 juillet 2020 at 15:25

    L’argent ne fait pas le bonheur… Tant qu’il n’est pas acquis et dépensé XD

  3. Antholink Kiba

    11 juillet 2020 at 23:21

    En réalité dans un monde sans salaire, sans argent, sans attachement matériel, mais plus de contact humain, c’est là que t’es le plus heureux. Pas de stress, et longévité plus importantes sont entre autres ce qu’on observe dans les régions qui sont totalement déconnectés de tout ça.

  4. Fail To Connect

    12 juillet 2020 at 7:42

    c’est un peu bête de dire que l’argent ne fait pas le bonheur , l’argent est un des facteurs qui font le bonheur , tu peux avoir tout l’argent du monde et être malheureux à cause de ton entourage et de tes activités , comme tu peux l’être avec la plus belle des femmes et la meilleur activité qui soit mais sans un sous pour les combler.
    on ne construit pas une jolie maison juste avec de la pierre , l’argent c’est comme un ciment , tu crées le bonheur en t’entourant des gens qui t’aimes pour ce que tu es , en faisant les activités que tu aimes faire, en vivant dans un contexte serin et stable , et tu cimentes tout ça avec de l’argent , juste ce qu’il faut là ou il faut.

  5. ButtStallionShallBeThyGod

    12 juillet 2020 at 8:56

    sur le principe pourquoi pas mais tu as un exemple de region / source ou c’est juste le monde hypothétique dans une quote generique de psychologie de comptoir ? Parce que les stats que je trouve pointent pas exactement vers une meilleure longévité dans la grande majorité des zones sans argent… après je peux me tromper

  6. Matackermann

    12 juillet 2020 at 20:32

    Je dirais plutôt que si l’argent ne fait pas le bonheur, il aide pas mal à nous protéger du malheur.

  7. Antholink Kiba

    13 juillet 2020 at 15:17

    Ils en parlent justement dans le magasine Biocontact de ce mois-ci, en lien justement au confinement qui a accentuer les situations totalement inverses de ce qui est décrit dans l’article. Il y’a des communautés qui existent réellement sans aucune notion d’argent et de matérialisme, et qui se développent de plus en plus en France comme ailleurs mais j’ai pas l’article sous les yeux pour te préciser où exactement.
    Après c’est sûr que c’est totalement utopique à grande échelle, mais dès lors que t’a plus aucune angoisse lier à l’argent sur ton compte car l’argent n’existe tout simplement pas, ça te permet de te concentrer sur l’essentiel : toi et ton entourage. Alors qu’à l’inverse l’argent te poussera toujours à combler des besoins superficiels à acheter toujours plus pour t’en lasser après.

  8. ButtStallionShallBeThyGod

    13 juillet 2020 at 16:33

    Encore une fois sur le principe je suis d’accord avec le raisonnement, mais je pense que la on parle de gens qui en ont (je parle pas de riche hein, juste de vivre dans un pays qui a des moyens) mais qui cherchent à s’en “libérer “, et que raisonner comme ca c’est un luxe qu’on peut de permettre que quand on a déjà quelque chose contrairement à ceuw qui sont vraiment dans le besoin et qui doivent trouver ce raisonnement parfois un peu hallucinant … en somme, savoir si l’argent rend heureux c’est un peu un problème de “riche”
    Voilà voila, mes 2 cents

  9. maxemisam

    16 juillet 2020 at 13:11

    Le bonheur un équilibre entre ce qu’on est est ce qu’on possède mais quand on a rien poto dis moi comment est ce qu’on procède ?
    #Lacraps

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *