Teams : Slack porte plainte contre Microsoft à Bruxelles

apps

Par Antoine Gautherie le

Slack Technologies, l’entreprise à l’origine du logiciel de travail collaboratif, a assigné Microsoft en justice auprès des instances de l’Union Européenne. Le point de friction : les prétendues pratiques anticoncurrentielles de la firme de Redmond, accusée d’abuser de sa position dominante en intégrant Teams à sa suite Office.

© Tim Van Der Kuip – Unsplash

Les plateformes de communication collaboratives sont devenues incontournables dans le monde de l’entreprise. Chaque jour, des milliers de structures, des petites PME aux plus gros consortiums les utilisent pour communiquer, travailler et échanger des fichiers entre collègues. Forcément, c’est aussi un segment qui pèse beaucoup d’argent et les grands acteurs du secteur défendent âprement leur pré carré. Aujourd’hui, ce sont deux poids-lourds qui en viennent aux mains puisque Slack Technologies a annoncé qu’elle avait adressé une plainte contre Microsoft aux instances juridiques de l’Union Européenne. L’entreprise qui édite le logiciel Slack, l’un des précurseurs de la messagerie collaborative, affirme que la maison-mère de Windows aurait “illégalement lié son produit Teams à sa suite Office Productivity, dominante sur le marché, en forçant son installation pour des millions de personnes, en bloquant son retrait et en cachant le coût réel  aux clients professionnels”.

Qu’elle soit déloyale ou pas, Slack fait directement les frais de la concurrence acharnée de Microsoft : ses 12 millions d’utilisateurs font en effet pâle figure à côté des 75 millions d’internautes qui utilisent Teams. Un chiffre qui a presque doublé en deux mois, suite à la promotion agressive de la firme de Redmond bien aidée par l’intégration de la plateforme à la suite Office. Plutôt qu’une concurrence illégale, ses représentants préfèrent mettre en avant les avantages supposés de leur produit et glisser un petit tacle à la concurrence : “Avec le COVID-19, le marché a adopté Teams dans des proportions record tandis que Slack souffrait de l’absence de fonctionnalité de visioconférence”. Évidement, le son de cloche est différent du côté de Slack : “Nous ne pouvons pas ignorer un comportement illégal qui prive les consommateurs de l’accès aux outils et solutions qu’ils veulent”, insiste Jonathan Prince, Vice-Président de la branche communication de Slack. Il explique que Microsoft tenterait d’étouffer la concurrence sur un marché où il se sentirait menacé : “Slack menace la mainmise de Microsoft sur l’e-mail en entreprise, qui est un des piliers d’Office, ce qui signifie que Slack menace le verrou posé par Microsoft sur les solutions logicielles pour les entreprises”.

Bruxelles va devoir trancher

Suite à cette plainte, les instances européennes vont se saisir du dossier et déterminer si, oui ou non, les faits justifient l’ouverture d’une enquête pour savoir si Microsoft abuse réellement de sa position dominante. Du côté de Slack, la revendication est simple : la firme souhaite que son concurrent soit forcé de vendre Teams comme un produit se suffisant à lui-même, et non pas comme une partie intégrante de la suite Office.

Une affaire qui rappelle immanquablement un autre procès : en 1998, le Department of Justice américain s’était attaqué à Microsoft pour des faits similaires. À l’époque, l’entreprise était accusée de pratiques anticoncurrentielles envers des entreprises comme Netscape, à cause de sa décision d’implanter Internet Explorer directement dans Windows. Il faudra donc patienter pour laisser le temps à l’appareil judiciaire de l’UE de se mettre en marche, mais cette décision sera très attendue car elle pourrait créer un précédent très important. En effet, si Microsoft était déclaré coupable de pratiques anticoncurrentielles, cela pourrait créer un appel d’air qui pourrait amener d’autres acteurs du travail collaboratif sur le marché.

Promo
Microsoft 365 Famille,...
  • Offre à partager avec votre famille ou vos amis, jusqu'à 6 personnes. Chaque personne...
  • Version Premium de la suite bureautique Office pour toute la famille, comprenant Word, Excel,...
  • 1 To de stockage en ligne OneDrive par personne (soit jusqu’à 6 To) pour sauvegarder...
  • Fonctionne sous Windows, Mac, iOS et Android (iOS et Android requiert de télécharger une...
=
Source: ZDnet