Pourquoi Google vous a envoyé un mail sur les assistants vocaux

Android

Par Antoine Gautherie le

Ce matin, les utilisateurs de Google Assistant ont reçu un curieux e-mail intitulé “Mise à jour concernant les enregistrements vocaux et audio“, dans lequel Google annonce que des humains vont recommencer à écouter les commandes vocales utilisées. Mais contrairement à l’ancien système abandonné suite au scandale de l’été 2019, il s’agira cette fois d’une option, et elle sera désactivée par défaut.

C’est officiel : Google va recommencer à écouter les enregistrements issus de son assistant vocal pour améliorer la qualité de ses services, après avoir abandonné -temporairement- cette fonctionnalité il y a environ un an. Mais la firme de Mountain View semble avoir retenu la leçon : il s’agira d’une option et ces écoutes ne seront plus réalisées dans le dos des utilisateurs sans leur consentement explicite et éclairé. C’est en tout cas ce que stipule un e-mail (voir au bas de la page) qu’ont reçu tous les utilisateurs Google ayant déjà utilisé l’assistant vocal.

On peut y lire que cette mise à jour réintroduit cette fonctionnalité d’écoute mais qu’elle sera désactivée par défaut : c’est à l’utilisateur qu’il reviendra d’accepter manuellement la collecte de ce type de données, à travers une procédure décrite dans le message. Ces données seront ensuite utilisées pour améliorer les technologies de reconnaissance vocale. Google précise que cette fonctionnalité n’est en aucun cas rétroactive : cela n’aura “aucun impact sur les données déjà enregistrées” auparavant, même pour ceux qui accepteraient. De plus, ce système s’accompagne désormais d’une option permettant de supprimer les enregistrement audio soi-même, à tout moment, pour plus de contrôle sur ses données personnelles.

C’est un changement de direction bienvenu

C’est un changement de direction bienvenu de la part de Google. Car malgré leur réputation, ces assistants ne sont pas que des gadgets espions à la solde de l’Oncle Sam : ils font aussi partie intégrante du quotidien de nombreuses personnes, dont certaines moins technophiles n’ont pas toujours conscience de cet aspect. En proposant cette fonction comme une option, Google permet à ceux qui le souhaitent de participer à l’amélioration de cet assistant qui rend tout de mêmes service à des tas de gens sans forcer la main aux autres ni le faire en catimini : un changement de direction qu’on ne peut que saluer. On peut donc espérer que Google transposera cette bonne volonté à ses autres services et que les autres grands noms de la tech à s’être livrés à l’exercice se prêteront au jeu. Rappelez-vous : il y a un peu plus d’un an, une vague de scandales sur les écoutes des assistants vocaux par des employés humains venait secouer la Silicon Valley.

Quid des autres assistants ?

Chez Apple, Amazon ou encore Google, plusieurs sources avaient révélé qu’une bonne partie des enregistrements n’étaient pas uniquement passés à la moulinette par différents algorithmes mais également décortiqués par des gens en chair et en os. Mais cette affaire n’a pas eu que des conséquences néfastes. Suite au tollé faramineux provoqué par ces révélations, les trois entreprises sus-citées avaient choisi soit de mettre fin à ces écoutes, soit de mieux communiquer sur les conditions de collecte des données et leur utilisation. Dans la foulée, de nombreuses grandes entreprises de la tech avaient revu leur politique de traitement des données pour éviter de sauter sous le train de l’opinion publique, lancé à toute allure. Google, lui, avait promis de ne “plus inclure d’enregistrements audio dans le processus de révision par des humains” à moins d’un accord explicite. L’entreprise de Sundar Pichai a donc tenu cette promesse; mieux vaut tard que jamais, mais il y a fort à parier que cela ne suffise pas à rassurer tout le monde…

Voici le mail en question :

 

Google Pixel 4 6Go de RAM /...
11 Commentaires
Google Pixel 4 6Go de RAM /...
  • Google Inc.
  • 2 ans
  • GA01187-DE