Pour la première fois, un cheval en danger d’extinction a été cloné

Science

Par Felix Gouty le

Le cheval de Przewalski est en danger critique d’extinction et ne vit qu’en captivité. Pour assurer la pérennité de l’espèce et sa diversité génétique, le zoo de San Diego a fait appel au clonage.

Crédits : Revive & Restore.

Son nom est Kurt et il est l’exacte copie génétique d’un cheval de Przewalski (Equus ferus przewalskii), mort il y a une vingtaine d’années. Il est né le 6 août 2020, au zoo de San Diego, après avoir implanté dans le ventre d’une jument commune (Equus caballus). « Ce jeune poulain est en parfaite santé et devrait être capable de se reproduire normalement, a assuré Shawn Walker, directeur scientifique du programme de clonage qui a donné naissance à Kurt, à Science Alert. Il donne des coups de tête et des coups de pied quand il se sent stressé et il demande du lait à sa mère porteuse. » Kurt est le résultat de la fécondation d’une gamète de Kuporovic, un ancien cheval de Przewalski mâle du zoo, conservée pendant 40 ans dans la réserve cryogénique Frozen Zoo de San Diego. Dirigé par l’association de conservation de la vie sauvage, Revive & Restore, Kuporovic a été cloné par la société ViaGen Equine, qui clone des chevaux pour des haras privés. L’existence du petit Kurt a deux objectifs : la préservation d’une espèce en danger critique d’extinction et l’assurance de donner à cette dernière une diversité génétique nécessaire à sa survie.

Le dernier cheval de Przewalski sauvage a été repéré dans les plaines d’Asie en 1969. Depuis, l’espèce ne survit qu’à travers sa conservation dans les zoos du monde entier, où séjournent 2000 individus au total. Cependant, comme l’explique Science Alert, la majorité de ces chevaux sont issus d’un petit groupe capturé au début du 20ème siècle. La diversité génétique des chevaux de Przewalski actuels n’est donc pas optimale. Sans une diversité génétique suffisante, une espèce peut être à la merci de pathologies ou de dangereuses malformations génétiques dues à la consanguinité. L’ADN prélevé de Kuporovic avait néanmoins révélé qu’il était l’un des rares individus de son espèce à montrer une riche diversité génétique. Son clone, Kurt, est ainsi censé perpétuer cette diversité génétique en se reproduisant, une fois adulte, avec d’autres chevaux de Przewalski. « Ce poulain sera, génétiquement, l’un des individus les plus importants de son espèce, a déclaré le zoologue du zoo de San Diego, Bob Wiese. Nous espérons qu’il participera à rendre sa diversité génétique à la future population de chevaux de Przewalski. » À l’avenir, l’association Revive & Restore aimerait en faire de même avec le putois à pieds noirs d’Amérique du Nord (Mustela nigripes) et espèrerait même, un jour, s’attaquer à la renaissance du mammouth laineux (Mammuthus primigenius).

Animaux disparus. Histoire et...
14 Commentaires
Animaux disparus. Histoire et...
  • Fuller, Errol (Author)
  • 256 Pages - 02/20/2014 (Publication Date) - Delachaux (Publisher)