TikTok : une vidéo de suicide devient virale sur la plateforme préférée des jeunes

apps

Par Amandine Jonniaux le

La vidéo d’un homme en train de se tirer une balle dans la tête est rapidement devenue virale sur TikTok. Depuis, l’entreprise chinoise tente tant bien que mal de la supprimer de sa plateforme. 

Crédits : antonbe via Pixabay

La vidéo circule depuis dimanche soir, a expliqué un représentant de TikTok au site The Verge. Initialement diffusé en direct sur Facebook puis rapidement devenu viral, notamment sur la plateforme chinoise, le clip de quelques secondes montre un homme barbu en train de se tirer une balle en pleine tête. Des images insoutenables qui continuent pourtant à circuler au sein du réseau social chinois. Devant le succès macabre de la vidéo, TikTok a récemment annoncé que des mesures de bannissement massives avaient été prises à l’encontre des utilisateurs qui participeraient à sa diffusion, tout en remerciant la communauté pour avoir signalé le contenu. 

“Nos systèmes détectent et signalent automatiquement ces clips pour violation de notre règlement relatif aux contenus montrant, glorifiant ou faisant l’apologie du suicide” — Tiktok

Car si TikTok semble avoir rapidement pris des mesures pour contrer cette situation délicate, c’est avant tout grâce à sa communauté que la plateforme a réussi à limiter les dégâts. En plus des nombreux signalements, plusieurs messages de mise en garde ont également été diffusés massivement sur les réseaux sociaux, encourageant ses jeunes utilisateurs à ne pas visionner les images en question.

Un algorithme inadapté pour les jeunes ?

Sur TikTok, 20% des utilisateurs ont entre 10 et 19 ans selon une étude Ape App Lab de 2019. En France, ce sont 45,7% des moins de 13 ans qui déclarent utiliser quotidiennement la plateforme (étude Agence Heaven #BornSocial 2018-2019). Un public très jeune, qui se retrouve souvent confronté à des vidéos inadaptées à son âge. Même si la plateforme affirme lutter quotidiennement contre les contenus hypersexualisés et violents, les tendances restent centralisées sur une seule et même page, sans réelle possibilité de filtrage.