Infinite Office : le travail en réalité virtuelle selon Facebook

Réalité Virtuelle

Par Olivier le

La réalité virtuelle n’est pas uniquement destinée aux jeux. Facebook l’a bien compris : certes, le tout nouveau Oculus Quest 2 est surtout vendu comme un appareil de divertissement, mais la VR peut aussi se montrer productive.

Crédit : Facebook
Crédit : Facebook

Durant l’événement Connect cette semaine, Facebook a présenté une autre manière d’utiliser la réalité virtuelle… pour le travail. La nouvelle fonction Infinite Office permet d’accéder à un bureau virtuel qui se combine à l’environnement réel grâce à Passthrough.

Bureau virtuel et réel

Passthrough permet de « voir » le monde réel à travers le casque, mais en monochrome et en « basse fidélité ». S’il s’agit de bien distinguer l’environnement du bureau virtuel, l’important est aussi de donner en tout temps à l’utilisateur une idée d’où il se trouve. Contrairement aux expériences de réalité virtuelle qui se doivent d’être immersives, il n’est pas question de perdre de vue le réel pour le travail.

Cette technologie permet également de voir le clavier sur lequel on tape, ce qui là aussi est bien plus efficace que de taper sur un clavier virtuel. Facebook annonce tout de même travailler avec des fabricants d’accessoires pour modéliser leurs claviers. Logitech est le premier du genre avec le K830. D’autres suivront.

Le bureau virtuel d’Infinite Office ressemble donc beaucoup à un bureau classique : l’utilisateur a en face de lui des écrans pour travailler, avec un navigateur web, des outils bureautique, une messagerie… Reste à voir maintenant s’il est si agréable de travailler de longues heures avec un casque sur la tête ! Facebook précise que des fonctions supplémentaires vont apparaitre dans les prochains mois, tandis que la première version va se concentrer sur la productivité personnelle, plutôt que le travail collaboratif.

Infinite Office est une réponse à l’autre spécialiste de la productivité dans le secteur, à savoir Microsoft. Le casque HoloLens a une longueur d’avance dans le domaine du travail virtuel grâce à sa technologie de « réalité mixée », en fait de la réalité augmentée améliorée qui permet à l’appareil de positionner précisément des objets virtuels dans le réel.