Lego va remplacer le plastique de ses sachets de briques

Gadget

Par Olivier le

Lego a encore beaucoup de chemin à faire pour devenir une entreprise 100% écolo. Mais par petites touches, le fabricant danois remplace les matériaux polluants par des produits durables.

Crédit : M W, Pixabay
Crédit : M W, Pixabay

Ceux qui ont un jour monté un jouet Lego (tout le monde, en fait) ont dû multiplier les ouvertures des sachets en plastique qui contiennent les briques du même matériau. Le fabricant a annoncé son intention de chasser le plastique dans ses produits, cela passera non seulement par les briques, mais aussi par ces petits sacs.

Du papier recyclable pour les sachets

À partir de l’année prochaine, ces sachets vont être remplacés par des modèles en papier recyclable. Une transformation progressive et complexe pour l’entreprise, qui n’a pas attendu 2021 pour réduire la taille de ces sacs et des emballages. Celui lui permet déjà de faire des économies sur les coûts de transport, mais Lego souhaite aller plus loin. Bien que le fabricant recycle déjà son plastique au sein de ses usines, le matériau est dans son collimateur.

Les sachets ne représentent en effet qu’une toute petite part d’un jouet Lego. Le plus important, ce sont bien évidemment les briques, produites dans du plastique ABS aussi utilisé dans les produits électroménagers. Le fabricant a commencé à remplacer ce plastique par du polyéthylène à base de canne à sucre. À l’heure actuelle, ce matériau biosourcé n’est utilisé que pour les arbres, les buissons et les feuilles qui sont livrés dans certains kits. Cela ne représente que 2% des briques Lego, mais l’entreprise a bien l’intention d’aller beaucoup plus loin.

Cela nécessite beaucoup d’investissements : Lego a programmé un budget de 400 millions d’euros pour réduire son empreinte écologique. En plus des briques et des sachets en matériau durable, la société entend baisser sa consommation d’eau de 10% et parvenir au zéro déchet d’ici cinq ans. L’objectif est ambitieux : Lego veut fabriquer des produits 100% durables à l’horizon 2030.

Tous ces efforts ne sont pas accomplis en vain, bien sûr. Non seulement une conscience écologique est aujourd’hui nécessaire dans toutes les entreprises, mais les consommateurs aussi sont sensibilisés : 47% des acheteurs ont ainsi renoncé à acheter un jouet pour cette raison, selon une enquête NPD.

Source: AFP