Joe Biden promet, s’il est élu, de réintégrer les Accords de Paris pour le climat

politique

Par Felix Gouty le

S’il s’en approche, Joe Biden n’est pas encore élu président des États-Unis. Le candidat démocrate a malgré tout renouvelé sa promesse de renverser la politique climatosceptique du gouvernement Trump une fois installé à la Maison Blanche.

Crédits : JDG / heblo via Pixabay.

« Aujourd’hui, le gouvernement Trump quitte officiellement les Accords de Paris pour le climat. Et dans exactement 77 jours, un gouvernement Biden les réintégrera. » Telle est la promesse faite aujourd’hui sur Twitter (ci-dessous) par Joe Biden, le candidat démocrate à la présidence américaine. Si contrairement à son adversaire républicain, Donald Trump, il n’annonce pas encore sa victoire en avance, Joe Biden semble confiant quant au fait qu’il sera élu président des Etats-Unis avant la fin de la semaine. À l’heure actuelle, il n’est plus qu’à quelques votes des grands électeurs en sa faveur pour le devenir. De ce fait, il se dit déjà prêt de tenir sa promesse de renverser la politique climatosceptique du président sortant dès son investiture en janvier 2021.

Dès son arrivée à la Maison Blanche, Donald Trump avait partagé son intention de se retirer des Accords de Paris, signés par son prédécesseur, Barack Obama, lors de la COP 21 de 2015. Le président américain avait officiellement lancé la procédure le 1er juin 2017 pour une défection effective ce jeudi 5 novembre 2020. Au cours de la campagne électorale, cette année, Joe Biden (ancien vice-président du gouvernement Obama) a qualifié le réchauffement climatique « du problème prioritaire auquel fait face l’humanité » : « il est le premier problème à régler, selon moi » a-t-il déclaré selon CNBC.

Le nombre de votes confirmés pour l’élection présidentielle américaine 2020 le 5 novembre à 12h46 (Crédits : Google / Associated Press).

Si Biden est effectivement élu président, le Parti Démocrate compte appliquer un plan de lutte contre le réchauffement climatique de deux trillions de dollars (ou 1,69 billions d’euros, ou mille milliards). L’objectif ? Baser l’économie américaine à 100% sur ce que Joe Biden appelle « de l’énergie propre » d’ici 2050. En d’autres termes, l’intention d’un éventuel gouvernement Biden serait d’atteindre la neutralité carbone pour le secteur électrique en 2035 et le zéro total d’émissions carbonées en 2050, en réduisant l’influence de l’industrie du gaz et du charbon qu’a renforcé Donald Trump durant son mondant. Enfin, avant la fin de son premier mandat, il compte mettre en place un « mécanisme (juridique) » assurant que ce plan écologique ne pourra pas être complètement inversé.

Planete Au Pillage
23 Commentaires
Planete Au Pillage
  • Fairfield Osborn (Author)
  • 214 Pages - 10/06/2008 (Publication Date) - Actes Sud (Publisher)
Source: CNBC