YouTube démonétise les vidéos où Trump annonce sa victoire… mais ne les supprime pas

politique

Par Amandine Jonniaux le

À l’heure où l’issue des élections présidentielles américaines n’est toujours pas connue, la plateforme de vidéos en ligne a pris la décision de démonétiser les vidéos dans lesquelles Donald Trump annonce sa victoire anticipée… sans toutefois les supprimer.

Tandis que le monde entier a les yeux rivés sur les résultats des élections présidentielles américaines (toujours inconnus à l’heure où nous écrivons cet article), Donald Trump est déjà sûr de sa victoire. Le président sortant n’a en effet pas hésité à prendre publiquement la parole en plein dépouillage du scrutin, en affirmant non seulement qu’il avait “déjà gagné”, mais aussi que plusieurs de ses détracteurs, à commencer par le Parti Démocrate, essayaient de “voler les élections” au peuple américain.

Si les déclarations de Donald Trump concernant sa victoire anticipée sont évidemment fausses, car pour le moment invérifiables, la vidéo en question a rapidement fait le tour des réseaux sociaux, devenant notamment virale sur YouTube. Face à la prolifération de ce qui s’apparente sans mal à une fake news, la plateforme de vidéo appartenant à Google a cependant annoncé qu’elle ne comptait pas supprimer la vidéo en question. Interrogée par TechCrunch, l’entreprise américaine a ainsi expliqué : “Notre règlement interdit les contenus susceptibles de tromper les téléspectateurs, par exemple en diffusant de fausses informations sur l’heure, le lieu ou les conditions d’éligibilité pour aller voter. Nous interdisons aussi toute fausse déclaration qui pourrait décourager matériellement le vote. Le contenu de cette vidéo n’atteint pas ce niveau”.

YouTube semble donc avoir décidé que les annonces de victoire de Donald Trump n’allaient pas à l’encontre de son règlement. Malgré tout, la plateforme a tout de même tenu à prendre quelques mesures. Ainsi, on apprend que cette dernière a été automatiquement démonétisée, comme toutes les vidéos “dont le contenu est manifestement faux sur les résultats des élections, précise la plateforme. Nous continuerons d’être vigilants pendant la période post-électorale”. Pour rappel, ce n’est pas la première fois qu’un réseau social est accusé de ne pas sanctionner Donald Trump pour ses propos sur l’élection présidentielle de 2020. Il y a quelques jours à peine, Facebook et Instagram étaient également pointés du doigt pour ne pas avoir réagi face aux contenus postés par certains soutiens et proches de l’actuel président des États-Unis. Ces contenus allaient pourtant à l’encontre du propre règlement des réseaux sociaux en question.

' Yes we can '. Discours de...
24 Commentaires
" Yes we can ". Discours de...
  • Obama, Barack (Author)
  • 64 Pages - 08/27/2009 (Publication Date) - Points (Publisher)