Amazon France va-t-il repousser le Black Friday ?

Business

Par Remi Lou le

Le Black Friday repoussé ? L’hypothèse, réclamée par plusieurs fédérations de commerçants, a été entendue par le patron d’Amazon France, qui ne semble pas opposé à l’idée comme il l’indiquait aujourd’hui au micro de RMC.

Crédits : un-perfekt via Pixabay

Le confinement initié le 30 octobre 2020 se poursuit en France, et la réouverture des commerces non-essentiels ne devrait pas se faire avant, au mieux, le 1er décembre. Cela laisse évidemment dans l’embarras les commerçants, dans l’impossibilité d’ouvrir leur portes à ce moment de l’année si crucial. A contrario, le Black Friday en ligne se prépare et devrait logiquement ouvrir ses portes virtuelles le 27 novembre prochain. Mais cette période, qui marque le début d’intenses promotions ultra-compétitives pourrait encore plus creuser l’écart entre la vente en ligne et les commerces physiques, dans l’impossibilité d’ouvrir à cette période charnière.

Pour la première fois depuis son arrivée dans nos contrées, le Black Friday pourrait être repoussé. C’est en tout cas ce qu’a suggéré le directeur général d’Amazon France, Frédéric Duval, au micro de RMC ce vendredi 13 novembre. Tandis que plusieurs fédérations de commerçants demandent à ce que le Black Friday soit repoussé, voire même annulé, le boss d’Amazon France ne ferme pas la porte à un décalage et a déclaré que cela n’était « pas encore décidé ». « Je suis attentif à ce qui se passe, pour l’instant, je n’ai pas décidé. On verra s’il faut le repousser. J’y réfléchis encore (…) On est encore à 15 jours de l’événement potentiel, on a le temps de prendre des décisions. Les autorités parlent régulièrement et changent d’avis parfois. »

A propos des petits commerçants, le patron d’Amazon France a déclaré « J’ai envie de les aider pour qu’ils puissent réaliser ce que nous appelons la transition digitale » a-t-il déclaré, tout en indiquant que « aujourd’hui, 70% des commerces en Allemagne sont numérisés contre seulement 30% en France (…) On a baissé les frais d’inscription en ligne et on les offre sur 3 mois. On va leur proposer des formations, on va expliquer l’ensemble des choses qui fonctionnent sur notre site. On va mettre plus de 300 personnes à leur disposition pour les aider » a-t-il précisé au micro de RMC.