Facebook poursuit sa guerre contre Apple au sujet de la vie privée

Apple

Par Amandine Jonniaux le

La guerre entre Mark Zuckerberg et Tim Cook n’est pas encore terminée, mais Facebook va devoir faire des concessions.

Crédits : Alex Haney via Unsplash

Après avoir mené une importante campagne dans la presse contre la marque à la pomme, Facebook semble toujours bien décidé à faire entendre ses intérêts face aux nouvelles réglementations d’iOS 14. Dans une nouvelle campagne – cette fois par email, le géant du web estime ainsi qu’il n’a malheureusement “pas d’autres choix” que de se conformer aux nouvelles décisions d’Apple en termes de vie privée, tout en accusant la firme de Cupertino de “nuire à l’industrie et à la capacité des entreprises de toutes tailles à se développer grâce à la publicité personnalisée”.

iOS 14 au cœur de la tempête

Cette récente guerre médiatique entre Facebook et Apple fait suite aux mesures annoncées par la marque à la pomme au déploiement de son nouveau système d’exploitation iOS 14. Ces dernières visent à rendre plus difficile le ciblage publicitaire des utilisateurs par les entreprises, notamment en rendant les cookies de collecte de données plus visibles, et en les soumettant plus régulièrement à l’approbation des internautes. Dans plusieurs tribunes publiées sur les plus gros titres de presse des États-Unis, Facebook a ainsi tenté de s’imposer comme le défenseur de toutes les petites entreprises du monde face aux décisions despotiques d’Apple. Une prise de position critiquée au sein même de Facebook par certains employés.

En réalité, si les nouvelles mesures de la marque vis-à-vis des traceurs pourraient effectivement limiter le ciblage publicitaire – et donc le chiffre d’affaires potentiel, des petites entreprises, c’est évidemment Facebook qui a le plus à perdre dans l’histoire, avec près de 60% de revenus publicitaires voués à disparaître suite à l’application de cette nouvelle fonctionnalité rapporte Apple Insider.

Pourtant, et malgré plusieurs batailles contre son ennemi du moment, Facebook n’aura pas d’autre choix que de se conformer aux nouvelles directives d’Apple sur la vie privée. Si l’entreprise de Mark Zuckerberg refuse d’être aux normes d’ici la date butoir fixée par la Pomme, elle pourrait tout simplement se voir retirée de l’App Store.