Parler : le réseau social ultra conservateur est à nouveau disponible

apps

Par Amandine Jonniaux le

Très apprécié de la mouvance QAnon et des partisans de Donald Trump, le réseau social Parler a annoncé lundi qu’il était de nouveau opérationnel, après un mois de mise hors service par les GAFAM. 

Crédits Parler

Après un rôle encore nébuleux dans les violentes émeutes du Capitole survenues début 2021, le réseau social ultra conservateur Parler avait finalement été banni des apps stores de Google et Apple pour non-respect des conditions générales d’utilisation. Un peu plus tard, c’est Amazon qui enfonçait le clou, en annonçant qu’elle interdisait désormais à la plateforme d’utiliser ses serveurs AWS. Plus d’un mois après sa mise hors ligne, Parler semble pourtant avoir encore des choses à dire. Dans un récent communiqué publié par Mark Meckler, le nouveau directeur général par intérim de l’entreprise (et cofondateur du groupe libertarien Tea Party Patriots) explique ainsi que si le bannissement de Parler a réduit “des dizaines de millions d’Américains au silence”, les choses sont désormais sur le point de revenir à la normale. Ainsi, les quelques 20 millions d’utilisateurs revendiqués par l’application sont déjà en mesure de retrouver leur plateforme. Si les archives de Parler ne semblent plus accessibles, plusieurs grands noms conservateurs ont déjà recommencé à publier. Pour les nouveaux utilisateurs en revanche, il faudra attendre la semaine prochaine a précisé l’homme d’affaires, Parler n’acceptant temporairement plus de nouveaux inscrits.

Le retour de Donald Trump ?

Sans préciser comment Parler avait finalement réussi à trouver un échappatoire aux boycott des GAFAM, ce retour de la plateforme ultra conservatrice, accusée d’incitation à la violence pendant les émeutes du Capitole, pourrait aussi signer le retour de Donald Trump sur les réseaux sociaux. L’ancien président des Etats-Unis a été banni de Facebook, Twitter YouTube et consorts après les événements du 6 janvier dernier, le privant ainsi de sa tribune favorite. De son côté, Parler a toujours été un lieu d’échange privilégié pour le mouvement complotiste QAnon, ainsi que pour les ultra conservateurs. Reste à voir comment le réseau social réussira à s’imposer à nouveau sur les stores en ligne.