Après Apple, Google baisse lui aussi sa commission sur le Play Store

apps

Par Remi Lou le

Les développeurs générant moins d’un million de dollars sur le Play Store verront prochainement leur taxe diminuer de moitié. La commission récupérée par Google passera de 30% à 15% à partir du 1er juillet, mais cette décision ne plait pas à tout le monde, à commencer par Epic Games.

Crédits : Daniel Romero / Unsplash

« À compter du 1er juillet 2021, nous réduisons à 15% la commission que Google Play reçoit lorsqu’un développeur vend des biens ou des services numériques pour le premier million de dollars de revenus que tout développeur gagne chaque année » explique le vice-président produits de Google, dans un communiqué. À l’heure actuelle, Google prélève en effet une commission de 30% sur tous les achats effectués depuis son magasin d’application, le Play Store. Cela concerne aussi bien les achats d’apps que les achats in-app, très courants sur les jeux mobiles, par exemple.

Sauf que cette pratique est vivement critiquée par les développeurs d’applications, et c’est notamment Apple qui en a pris pour son grade. L’année dernière, Epic Games avait lancé une fronde à l’encontre du géant californien afin de critiquer cette fameuse taxe de 30% prélevée à chaque achat. L’affaire avait conduit Apple à retirer Fortnite de l’App Store en raison d’infractions de ses règles puisque le jeu avait tenté de proposer son propre système de paiement in-app, et les deux firmes se battent désormais en justice. Mais Google n’est pas en reste, puisqu’il applique lui aussi la même taxe de 30% à chaque achat transitant par le Play Store. Ainsi, comme Apple l’a fait depuis le 1er janvier 2021, Google compte lui aussi alléger les taxes envers les petits développeurs générant moins d’un million de dollars de revenus avec leurs applications. « Grâce à ce changement, 99 % des développeurs dans le monde qui vendent des biens et services numériques avec Google Play verront leurs frais réduits de 50 % » se justifie Google.

Le fondateur d’Epic Games monte au créneau

Néanmoins, la décision ne plaît pas vraiment à Tim Sweeney, créateur d’Epic Games, qui en a profité pour tacler cette décision de la firme sur Twitter. « La vaste majorité des éditeurs vont bénéficier de ce nouveau taux à 15% et seront ainsi moins enclins à se battre, mais la vaste majorité des revenus proviennent des apps pour lesquelles s’applique le taux à 30% » argumente-t-il sur le réseau social à l’oiseau bleu.

Acheter sur Amazon